Élections provinciales 2018

La position du Parti Québécois sur les enjeux LGBTQ+

À l’approche des élections provinciales du 1er octobre 2018 et afin de vous aider à faire votre choix, Fugues et la Chambre de commerce LGBT du Québec ont fait parvenir une série de questions aux quatre partis principaux pour connaître leur position officielle et leurs engagements sur différents sujets d’intérêts pour les personnes LGBTQ+ du Québec. Voici les réponses du Parti Québécois.

LUTTE CONTRE L’HOMOPHOBIE ET LA TRANSPHOBIE 

1. Comment vous positionnez-vous par rapport à la lutte contre l’homophobie et la transphobie. Votre parti, s’il est (ré)élu, s’engagera-t-il à poursuivre le plan lancé par le gouvernement sortant ou un autre semblable?

L’engagement du Parti Québécois envers la communauté LGBTQ+ et la lutte contre l’homophobie et la transphobie a été constant depuis son arrivée sur la scène politique. Afin de maintenir son engagement envers la communauté LGBTQ+ et la lutte contre l’homophobie et la transphobie, le Parti Québécois a l’intention de mener à terme la mise en œuvre du Plan de lutte contre l’homophobie et la transphobie 2017-2022 et à travailler, au cours de son mandat, à l’améliorer en fonction des résultats. 

2. Le budget de lutte contre l’homophobie et la transphobie sera-t-il maintenu ou même augmenté? 

Nous avons l’intention de mener à terme l’actuel Plan de lutte à l’homophobie et la transphobie 2017-2022 et tous les engagements financiers qui y sont liés. Nous maintiendrons les sommes qui y sont consacrées. 

PROMOTION DE LA DIVERSITÉ SEXUELLE ET DE GENRE 

3. Quelles mesures, comme gouvernement, entendez-vous prendre si votre parti est (ré)élu pour favoriser une meilleure acceptation de la population à la diversité sexuelle et de genre?

Créer une campagne de sensibilisation contre l’intimidation reliée à l’homophobie ainsi qu’à la transphobie au Québec, et offrir une formation de l’Institut national de santé publique afin de sensibiliser les professionnels dans toutes les régions aux réalités LGBTQ+. Inclure dans le programme d’immigration une partie consacrée à la cause LGTBQ+ pour sensibiliser les nouveaux arrivants au fait qu’au Québec, tous sont égaux et qu’en aucun cas l’intimidation ou le harcèlement envers la communauté LGBTQ+ ne seront tolérés, peu importe les croyances religieuses ou culturelles. Créer un groupe de travail visant à trouver des solutions permanentes reliées aux réalités des aînés LGBTQ+ et y contribuer par l’éducation des organismes et des organisations déjà existants. S’attaquer à la discrimination envers les personnes LGBTQ+ dans tous les programmes, toutes les politiques, tous les ministères et toutes les instances décisionnelles. Assurer, au sein des institutions d’enseignement, une formation de base sur les réalités LGBTQ+ dans tous les programmes menant à des postes en santé et en services sociaux. Adapter les services publics, surtout en santé, en formant mieux et davantage les intervenants avec l’INSP. Création d’un portail Internet informatif pour permettre d’outiller les intervenants de tous les milieux, mais aussi les personnes issues de la communauté LGBTQ+. Faire interdire les thérapies réparatrices visant à «guérir» l’homosexualité. Revoir, adapter, mettre à jour le dispositif d’accueil et d’intégration des demandeurs d’asile acceptés sur la base de leur orientation sexuelle ainsi que des réfugiés LGBT. Organiser des États généraux LGBTQ+ en appui au Conseil québécois LGBTQ+.  

4. Estimez-vous que l’inclusion des diversités est un enjeu d’importance pour les entreprises du Québec? Si oui, quelles sont les mesures que vous mettrez en place afin d’assurer l’inclusion de la diversité en milieu de travail, dont celles LGBT.

Avoir un travail et gagner sa vie honorablement est un droit pour tous les citoyens. Le Québec demeure une des sociétés les plus inclusives au monde, particulièrement pour les membres de la communauté LGBT. Cependant, il reste encore des efforts à faire pour garantir des milieux de travail sains et exempts de discrimination pour tous. Lors de notre dernier passage au gouvernement, nous avons par ailleurs reconnu ce problème et avons publié un « Guide sur les droits des personnes face à  l’homophobie en milieu de travail » pour faire mieux connaître les droits et les recours disponibles pour les faire respecter. La discrimination à l’embauche et le harcèlement dans les milieux de travail demeurent des obstacles sérieux qui doivent être éliminés. Il faut également encourager les personnes victimes de ces violences à dénoncer ces comportements inacceptables. Le guide produit par notre gouvernement allait en ce sens pour informer les victimes des recours existant pour faire respecter les droits de tous. Le milieu de travail demeure un endroit parfait pour diffuser un message d’acceptation et d’inclusion. Les employeurs qui respectent leurs obligations légales de fournir un environnement de travail exempt de discrimination à tous leurs employés transmettent ainsi le message à leurs employés que ces comportements sont inacceptables et incite ainsi à modifier les perceptions générales de la population. Il demeure important de rappeler régulièrement ces obligations, en particulier dans certains secteurs d’activité traditionnellement moins ouverts à la diversité LGBT+.  

FINANCEMENT — AFFAIRES, MÉDIAS et CULTURE

5. Vous engagez-vous à assurer le financement d’initiatives du milieu visant le monde des affaires et du travail qui favorisent une meilleure inclusion et intégration des personnes LGBT?

En plus des sommes prévues dans le Plan de lutte à l’homophobie et la transphobie 2017-2022 et dédiées spécifiquement aux initiatives LGBTQ+, le Parti Québécois s’est engagé à rehausser de 200 M$ le financement « à la mission » des organismes communautaires, incluant les organismes qui défendent les droits de la communauté LGBTQ+ . Nous porterons une attention particulière aux organismes et aux projets visant à favoriser une meilleure inclusion et intégration des personnes LGBTQ+ au sein des milieux de travail.  

6. Dans un univers où l’avenir des médias québécois (journaux, magazines d’information et communautaires) est mis en danger par Google et Facebook (rappelons que plus de 75% des revenus se retrouvent dorénavant chez ces 2 entreprises), un gouvernement dirigé par votre parti, s’engage-t-il à prendre les mesures économiques pour protéger l’avenir des journaux, des magazines d’information ou communautaires, comme Fugues? Si oui, lesquelles? 

Le Parti Québécois est bien conscient des difficultés auxquelles les médias québécois font face et considère qu’il est fondamental de s’y attaquer. Nos engagements en ce sens seront dévoilés au cours de la campagne. 

7. Vous engagez-vous à soutenir un meilleur financement afin d’assurer la diversité et la pérennité d’un plus grand nombre d’événements culturels LGBTQ?

Le Parti Québécois considère la culture comme un facteur essentiel à l’épanouissement et à l’expression de la nation québécoise. Les événements culturels LGBTQ+ doivent avoir accès aux programmes de financement de façon équitable et le Parti québécois s’en assurera. 

8. Vous engagez-vous à apporter des changements à la politique culturelle de financement des festivals et évènements touristiques — comme Le Festival Fierté Montréal, Image+nation festival de films LGBTQ, le Festival Black & Blue —, sachant qu’actuellement de nombreux critères de financement les défavorisent?

Comme il a été mentionné précédemment, nous nous engageons à nous attaquer à la discrimination envers les personnes LGBTQ+ dans tous les programmes, toutes les politiques, tous les minis-tères et toutes les instances décisionnelles. 

PRÉVENTION DU VIH ET DES ITS

9. Depuis des années, le Québec a cessé de faire des campagnes de prévention nationales concernant le VIH. Avec le succès de la PrEP (le traitement médicamenteux destiné à empêcher l’infection, par le VIH) et les générations de jeunes qui n’ont jamais vraiment été sensibilisés à la question du VIH, votre parti s’engage-t-il à faire plus de prévention au sujet de la transmission du VIH et des ITS, surtout en regard des objectifs d’ONUSIDA d’atteindre 90 % de gens dépistés, 90 % de gens sous traitement et donc 90 % de personnes devenant indétectables?

Le Parti québécois est sensible au manque d’information et de sensibilisation à propos du VIH. Un gouvernement du Parti Québécois travaillera avec les organismes LGBTQ+ et ceux de santé publique afin d’améliorer la prévention. 

RECONNAISSANCE DES TRANS EN PROCESSUS DE MIGRATION

10. Êtes-vous favorable à des mesures transitoires pour faciliter la vie des personnes trans en processus de migration au Québec sur la reconnaissance de leur nom et de leur sexe par l’État civil? 

Le Parti Québécois est l’allié des personnes trans depuis le tout début. Ses actions et ses engagements passés le démontrent. En 2013, le gouvernement du Parti Québécois a adopté une loi permettant aux citoyens de changer leur mention de sexe auprès du Directeur de l’état civil sans devoir subir quelque traitement médical que ce soit. En juin 2016, nous avons appuyé l’adoption rapide de la Loi visant à renforcer la lutte contre la transphobie et à améliorer notamment la situation des mineurs transgenres. Nous sommes allées encore plus loin lorsque Carole Poirier, députée d’Hochelaga-Maisonneuve, a déposé le projet de loi 895 : Loi modifiant le Code civil dans le but de permettre à toute personne domiciliée au Québec d’obtenir une modification de la mention du sexe figurant sur son acte de naissance. Le gouvernement libéral ayant refusé d’appeler ce projet de loi, il est mort au feuilleton et nous le déposerons de nouveau au retour des élections.  

DÉFENSE DES DROITS LGBTQ À L’INTERNATIONAL

 11. Soutenez-vous l’initiative du gouvernement sortant, concernant la mise en place d’un réseau international francophone LGBTQ? Avez-vous l’intention de poursuivre dans cette direction?

La francophonie est un espace privilégié pour l’action internationale du Québec. Puisque la promotion et la défense des droits des personnes LGBTQ+ au-delà de nos frontières sont essentielles, le Parti Québécois est tout à fait disposé à utiliser tout le poids diplomatique du Québec au sein de la francophonie pour promouvoir cette cause, notamment par le réseau international francophone LGBTQ.  

12. Votre parti, s’il était (ré)élu, prendrait-il la parole pour défendre les droits et les libertés des personnes LGBTQ à travers le monde dans les rencontres internationales et lorsque des événements malheureux concernant des LGBT surviennent sur la scène internationale, pour que l’on sente que le Québec appuie autant les personnes LGBT ici qu’à l’étranger?

Le Parti Québécois appuie sans réserve la lutte contre l’homophobie et la transphobie non seulement au Québec, mais aussi à l’international, où les droits des personnes LGBTQ+ sont souvent durement bafoués et réprimés. Un gouvernement du Parti Québécois continuera de favoriser l’action internationale du Québec sur toutes les tribunes, notamment pour promouvoir le respect des droits des personnes LGBTQ+. 

------------------------

Pour lire uniquement les réponses de chacun des partis, cliquer sur le nom du parti :

Parti Libéral, Parti QuébécoisCoalition Avenir  Québec et Québec Solidaire.

Vous trouverez ICI les réponses d’un parti émergent, le NPD-Québec, à ces mêmes questions.

--------------------------

VOUS AIMEREZ AUSSI : 

Plus de candidatures LGBTQ que jamais