Voitures

Des nouvelles autos pour la rentrée

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
audi

Depuis le 27 juillet dernier, on peut personnaliser sa plaque d’immatriculation pour un coût de 300$ et une annuité de 35$. Les propriétaires d’autos se sont rués sur le site de la CAAQ, entraînant une fermeture du site pendant deux jours. Bien entendu la SAAQ se réserve de refuser des inscriptions qui pourraient être discriminatoires ou encore celles qui reprendraient le nom d’une marque. Est-ce que l’on pourrait avoir une plaque avec l’inscription suivante: LGBTQ2S? C’est à vérifier.

Depuis le 27 juillet dernier, on peut personnaliser sa plaque d’immatriculation pour un coût de 300$ et une annuité de 35$. Les propriétaires d’autos se sont rués sur le site de la CAAQ, entraînant une fermeture du site pendant deux jours. Bien entendu la SAAQ se réserve de refuser des inscriptions qui pourraient être discriminatoires ou encore celles qui reprendraient le nom d’une marque. Est-ce que l’on pourrait avoir une plaque avec l’inscription suivante: LGBTQ2S? C’est à vérifier.
 
Nul ne sait comment les mesures protectionnistes de l’administration Trump va influencer le prix des automobiles au Canada. Tout se jouera dans les prochains mois. Et les atermoiements du président américain risquent encore de nous surprendre. Pas assez pour nous détourner de l’auto que l’on espère toujours de plus en plus verte dans les années à venir.
 
Petit retour sur les modèles de la rentrée, peut-être en prévision d’un cadeau de Noël à s’offrir. Pas sûr que vous soyez tout de suite enthousiasmé par le fait que la Bugatti Chiron propose en option un double toit vitré. Remercions toutefois le constructeur italien de ne pas facturer cette option puisque la Bugatti Chiron se vend pour la bagatelle de 3,8 millions $ canadiens. Une broutille.
 
Dans le dernier numéro de votre revue préférée, nous vous parlions du nouveau modèle phare d’Audi, le Q8, un gros VUS coupé, qui inaugure la nouvelle signature visuelle de la marque (la calandre octogonale). Et déjà le constructeur prévoit le renouvellement de son plus petit VUS, le Q3 pour 2019 présenté comme un mini Q8. Entendre que l’on a privilégié un look plus sportif et moins pépère que la version antérieure qui accusait une bonne dizaine d’années au compteur. La nouvelle génération gagne aussi en grandeur, ce qui n’est pas un mal. À l’intérieur, finis les cadrans analogiques, Audi installe un écran numérique derrière le volant et un autre écran géant au milieu du tableau de bord pour toutes les fonctionnalités propres aux nouvelles technologiques. Espérons qu’Audi proposera plusieurs types de motorisations, dont un plus sportif pour les amateurs de conduite un peu plus aiguisée.
 
  Porsche Macan
Restons dans le domaine du luxe et du sport, le Porsche Macan, le plus petit VUS de la marque de Leipzig, s’offre quelques retouches esthétiques pour 2019 et sera chez les concessionnaires dès la fin septembre. Depuis son lancement en 2014, il s’est vendu environ 350 000 Macan. Un petit rafraichissement s’imposait. Entre autres une calandre un peu plus agressive, les feux arrière qui se rejoignent par une bande qui ceinture le hayon à la manière de la Porsche 911. Un nouveau tableau de bord qui intègre un écran tactile central de 11 pouces (au lieu de 7 dans l’ancienne version) et des ajouts technologiques pour intégrer tous les systèmes de communication pour pouvoir jouer avec son téléphone portable en toute impunité. Attention, entre le modèle de base et le plus équipé et sur-motorisé, le prix du Macan double.
 
Nissan Micra
Ne croyez pas qu’il ne faille plus se tourner vers les berlines qui étaient les reines de la route avant de se faire détrôner par les VUS. Volkswagen a décidé de maintenir dans sa gamme la vieillissante berline Jetta, même si elle a subi une cure de rajeunissement pour lui donner une prolongation de vie de quelques années. La version 4 portes de la Golf, véhicule emblématique de la marque de Wolfsburg date de 1978. Ce n’était qu’une Golf à laquelle on avait ajouté un coffre. Au cours des générations, la Jetta a pris son indépendance face à sa génitrice, et aujourd’hui la 7e génération (millésimée 2019) prouve qu’elle a encore toute sa place dans le paysage automobile. Si l’esthétique manque d’audace, on ne doutera pas pour autant de ses origines. Même constat à l’intérieur où la sobriété l’emporte sur l’exotisme. Mais la Jetta profite de sa grande notoriété qui a marqué sa longue existence pour maintenir son lot d’aficionados. La nouvelle Jetta ne révolutionnera pas la marque, on préfère le changement dans la continuité. Une voiture sûre, agréable à conduire, et avec un prix de base qui frise les 21.000$, on ne videra pas son compte de banque. Une valeur sure en somme.
 
Volkswagen
Entrée de jeu
Pas toujours facile lorsqu’on est étudiant de se procurer un modèle récent à prix abordable, économique, et pratique. En fait, disons que la Nissan Micra répond bien à ses trois critères. Le modèle de base commence à moins de 10 000$ ou presque. Bien sûr, oubliez les vitres électriques, le climatiseur et le télé-déverrouillage, et encore moins de système mains libres Bluetooth. Pour bénéficier de ces avantages devenus la norme dans presque toutes les autos, il faudra ajouter un peu plus de 4000$. La Micra ne vous coûtera pas trop cher d’entretien puisqu’elle bénéficie de la réputation de la marque japonaise. Sur route, son petit moteur ne vous grugera pas le portefeuille à la pompe. Enfin, si le coffre est minuscule, l’espace une fois les sièges arrière repliés offre 820 litres, amplement suffisant pour les premiers déménagements où tout tient dans quelques sacs. Avec sa petite taille, la Micra se faufile partout en ville, et sur la route, et mettra tout son cœur à l’ouvrage. Le genre d’autos dont on se souvient avec émotion une fois les études terminées, la vie installée, quand on croise par hasard «sa première voiture».