Découvrez l'Asie

La Thaïlande, le pays de tous les possibles

Daniel Rolland
Commentaires
Thailande
Photo prise par © Tourisme Thailande
Thailande
Photo prise par © Tourisme Thailande
Tourisme Thailande
Photo prise par © Tourisme Thailande
  • Thailande
  • Thailande
  • Tourisme Thailande

C’est un beau pays d’une part, mais ce qui lui confère un supplément d’attrait, c’est que la Thaïlande est le plus accueillant des pays d’Asie pour qui veut vivre pleinement son orientation sexuelle.

En effet divers sondages nous apprennent que pour ce qui est des personnes issues de la communauté LGBT, c’est en Thaïlande où ils se disent les plus heureux. D’ailleurs une question piège dans un quiz serait celle-ci. Alors que l’on pense généralement que c’est Pierre-Elliott Trudeau qui a fait figure de pion-nier historique sur le plan mondial, comme chef de gouvernement pour avoir décriminalisé l’homosexualité avec le bill Omnibus en 1969, et bien c’est en Thaïlande qu’on a pris les devants et ce, dès… 1956! Et depuis 2005, une loi relative à l’égalité des sexes protège tous les individus contre la discrimination. Récemment un sondage dévoilait que 76% des hommes gais thaïlandais disaient ne souffrir d’aucune intimidation, tant à l’école qu’au travail. Un beau palmarès.. 
 
Le bouddhisme reconnaît quatre genres sexuels
Si on s’étonnera de tant de tolérance pour un pays d’Asie, c’est en rapport avec l’interprétation locale des bouddhistes que font ceux-ci de la notion de genre. Ainsi on reconnaît le genre mâle, femelle, hermaphrodite et ceux de nature non usuelle… La transsexualité y est éminemment respectée et d’ailleurs les transgenres représentent 2% de la population! Je me souviendrai toujours de la confidence d’un de mes amis «plus-hétéro-que ça-tu-meurs», qui m’avait avoué un peu gêné, avoir rencontré lors d’un séjour de vacances en Thaïlande, celle qu’il estimait comme la plus belle femme au monde et qui avait gardé son «truc», voyez ce que je veux dire. Et fort en confidence, il a renchéri en disant qu’il n’avait pas eu à s’en plaindre. C’est vrai que les ladyboys ou katoyes sont souvent sublimes. Tellement, que le concours national de beauté qui les concerne, le Miss Tiffany Universe, est une des émissions les plus regardées avec 15 millions de téléspectateurs. En Thaïlande, on a pour coutume de proclamer que la vraie beauté ici commence avec son peuple et c’est vrai. Pays tolérant certes, mais qui ne permet quand même pas les débordements. Ne croyez pas que vous allez pouvoir vous promener main dans la main avec votre petit ami ou mieux vous embrasser. On ne le permet même pas à la grande population, réserve asiatique oblige.
 
Des attraits culturels et thérapeutiques
Chaque année au printemps (vous vérifierez la date auprès de l’Office du tourisme de la Thaïlande), il y a un festival LGBT très couru, le Songkran, connu aussi sous l’appellation de G-circuit. Les chinois gais, plus oppressés dans leur pays côté mœurs, accourent pour enfin se libérer pouvoir vivre leur vie à plein. Ensuite on a d’autres motifs pour visiter le pays. Le guide Lonely Planet a décrit sa capitale, Bangkok, comme la ville de tous les XXL en termes de temples, palais, restos, galeries marchandes et discos. Vous allez vivre un «ground» unique au monde. Une fois sur place vous allez pouvoir faire des excursions, notamment à KoPha-Ngan, l’Ibiza thaïlandais, prisée des fêtards, Ko Samet, non loin de Bangkok, une destination balnéaire qui permet de reprendre des forces. Viennent ensuite Chiang Mai pour le côté culturel et Ayutthaya et ses temples classés par l’Unesco. Les gais auront comme point de chute la capitale bien entendue mais aussi Phuket et Pattaya.
 
Une offensive de charme auprès des québécois
L’Office du tourisme de la Thaïlande, dont les bureaux sont basés à Toronto, a entrepris une grande campagne de séduction auprès de la communauté LGBT au Québec afin que ceux-ci viennent goûter aux attraits du pays de tous les possibles. Et ils ne manquent pas d’arguments pour nous convaincre. Effectivement, pour toutes les raisons invoquées, dont aussi l’art culinaire, difficile de faire la moue. Si vous êtes en mal d’exotisme et que vous avez un besoin urgent de changer d’air, c’est la destination toute trouvée. Renseignez vous auprès de votre agent de voyage ou communiquer avec l’Office. On se fera un plaisir de bien vous guider pour revenir avec mille beaux souvenirs en tête.