VIH

Le Danemark assouplit les conditions de don de sang des hommes gais

L'agence AFP
Commentaires

Le Danemark a décidé d'abolir l'interdiction du don de sang pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes s'ils ont été sexuellement abstinents pendant les quatre mois avant leur don.

Au Danemark, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes vont être autorisés à donner leur sang dans des conditions relativement souples par rapport à la plupart des pays occidentaux.

«Je suis très heureux que nous ayons trouvé un modèle pour moderniser le système de don de sang danois et faire quelque chose pour l'égalité de traitement», a déclaré la ministre de la Santé danoise.

Le nouveau modèle entrera en vigueur l’année prochaine. Jusqu'à présent, il était interdit aux hommes ayant des relations homosexuelles de donner leur sang. À l'avenir, les hommes homosexuels devront garantir qu'ils n'ont pas eu de relations sexuelles au cours des quatre derniers mois.

La ministre a précisé au quotidien «Politiken» que cette période de réserve serait tout bonnement abandonnée pour les hommes ayant un partenaire permanent et exclusif. «Si vous vivez dans une relation monogame, la banque de sang devrait pouvoir dire que la quarantaine de quatre mois n'est pas nécessaire car il n'y a pas de comportement sexuel à risque», a-t-elle déclaré.

L'interdiction totale avait entraîné une différence de traitement fondée sur l'orientation sexuelle que beaucoup considéraient comme une discrimination. Des conditions d'abstinence sexuelle pour les hommes homosexuels existent déjà dans plusieurs pays. En Allemagne, aux États-Unis, en Suisse, aux Pays-Bas, en Belgique, en Norvège, en Suède et en France, elle est d'un an.