À lire

Crude

Benoit Migneault
Commentaires
Crude
Photo prise par © Crude

Une bande dessinée, maintenant rendue à son quatrième fascicule, qui constitue un véritable OVNI dans la production littéraire indépendante américaine. On y suit les tribulations de Piotr Petrovich Bilibin, un ancien assassin russe, dans sa quête d’informations permettant d’élucider la mort de Kiril, son fils. 

LivreUn fils qu’il maintenait à une certaine distance en lui présentant l’image d’un homme froid sans ambition afin de le protéger de ses activités criminelles. Une épée à double tranchant puisqu’elle crée un immense fossé entre les deux hommes et que Kiril cache donc également une part fondamentale de sa vie à un père qui lui semble par trop intransigeant, notamment tout ce qui touche à son orientation sexuelle. Plutôt que de faire face à un père qui ne pourra jamais le comprendre, il cherche la liberté dans les communautés reculées des raffineries d’huile de Blackstone en Sibérie où il trouve la mort. Atterré par cette nouvelle, Piotr décide de se rendre sur place pour reprendre contact, même si ce n’est qu’à titre post mortem, avec son fils et à en venger la mort. La vérité est cependant beaucoup plus complexe qu’il ne l’anticipait et il est rapidement confronté par la découverte d’un fils qui se trouvait au centre de nombreuses intrigues politiques visant à libérer les travailleurs prisonniers d’un système corrompu et leur permettre de retrouver leur humanité Un récit haletant, visuellement splendide, et d’une violence extrême dont, étrangement, la ligne scénaristique la plus prenante n’est pas celle de la vengeance, mais bien plutôt celle de la redécouverte d’un fils par son père.  
 
CRUDE /  Steve Orlando & Garry Brown Portland: Image Comics, 2018