Dans la nouvelle vidéo de Culture Club

« Laisse quelqu’un t’aimer » chante Boy George

Yannick LeClerc
Commentaires

Boy George, le chanteur androgyne de Culture Club, vient de publier le premier titre du groupe en 20 ans. Cette nouvelle chanson aux sonorités influencées par le reggae s’intitule Let Somebody Love You et le clip montre une scène quelque part entre une Pride et une manifestation.

On peut y voir Boy George, 57 ans, sous un pont d’autoroute au milieu d’une foule composée d’individus de couleurs, de sexe ou de genres différents, qui écoute différents orateurs.
 
Sur un petit piédestal, Boy George chante : 

« I am fire, you are water
Nothing we can do … Love is revolution
War and famine too
Feed the hunger in your heart
Let somebody love you. »

Que l'on traduit par : 
 
« Je suis le feu, tu es l’eau 
Rien que nous ne puissions faire
L’amour est une révolution
La guerre et la famine aussi
Nourris la faim dans ton coeur
Laisse quelqu’un t’aimer. »


Au fil de la chanson, les gens commencent à se rassembler autour de lui, puis finit par sortir toutes sortes de pancartes, et enfin se joindre au chanteur pour chanter et danser. 
 
Let Somebody Love You
Bien que les figures androgynes aient été nombreuses dans les années 80, Boy George a toujours eu une place à part. Son style genderqueer, comme on dirait aujourd’hui, et ses tubes comme “Do You Really Want to Hurt Me?” ou “Karma Chameleon” en ont fait une icône de l’époque.
 
Culture Club s’est séparé en 1986, après que Boy George a reconnu ses problèmes d’addiction. Bien que le groupe se soit réuni brièvement en 1998 et ait effectué une tournée en 2002, la véritable réunion n’a eu lieu qu’en 2014, avec l’enregistrement de nouveaux titres.
 
Let somebody love you figure sur leur nouvel album, Life, à paraître le 26 octobre prochain.