Dimanche, 3 juillet 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresL'autre Faust : L'homosexualité masculine pendant la Renaissance

    L’autre Faust : L’homosexualité masculine pendant la Renaissance

    En langue française, peu d’ouvrages se sont intéressés à l’histoire de l’homosexualité et, avouons-le, encore moins à l’étude d’une période précise de celle-ci. Évidemment, l’homosexualité exista de tout temps, mais il est tout de même fascinant de constater qu’à certaines époques, elle était un peu plus au goût du jour.

    L’auteur Didier Godard tente ici de brosser un portrait des réalités propres à l’homosexualité, au 16e siècle, à travers le globe. Il ne se contente toutefois pas de porter son regard sur la chose homosexuelle, mais aussi sur des phénomènes qui prirent également naissance à cette époque et qui bouleversèrent notre conception du monde et de la place que l’on y occupera.

    À cet égard, le chapitre le plus évocateur porte sur l’apparition de la religion protestante, sur les différences fondamentales qui l’oppose à la religion catholique et sur les persécutions subies par ses adeptes. Cela entraînera l’apparition d’une forme de démocratie dans l’Église protestante qui s’étendra éventuellement au niveau politique. L’expérience de l’exclusion aura semble-t-il des conséquences importantes sur l’ouverture de cette religion aux réalités gaies.

    Qu’en était-il de l’homosexualité en Amérique ou en Australie? Un portrait évocateur en est dressé, plus particulièrement des réactions hostiles qu’elle suscita chez les explorateurs européens.

    Les chapitres les plus importants sont toutefois consacrés à l’Europe. L’Italie avait un goût prononcé pour l’homosexualité, et ce, à l’intérieur même de la cour papale. La littérature, la peinture ainsi que la sculpture furent évidemment témoins de ce phénomène.

    En France, l’auteur s’attarde sur le personnage d’Henri III et sur l’acharnement dont firent subséquemment preuve les historiens à l’hétérosexualiser malgré les difficultés incalculables que cela impliquait.

    L’Angleterre n’est pas en reste puisque l’on y retrouve une brève analyse de la présence homosexuelle dans la littérature ainsi que le théâtre.

    Un ouvrage simple, bien écrit, et qui ne tombe pas dans l’obscurantisme. On aurait quelquefois souhaité que l’auteur approfondisse certaines de ses réflexions, mais cela aurait en aurait peut-être alourdi le texte.

    L’aspect le plus fascinant de l’ouvrage se situe toutefois dans les liens que l’auteur tisse entre certains événements ou phénomènes observés à la Renaissance et certaines de nos réalités actuelles. On peut être en accord ou non avec les parallèles qu’il tisse ainsi mais l’ensemble n’en donne pas moins matière à réflexion.

    L’autre Faust : L’homosexualité masculine pendant la Renaissance / Didier Godard. Montblanc : H&O, 2001. 224p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité