Samedi, 2 juillet 2022
• • •
    Publicité

    Ogres

    Lorsque sa femme lui annonce qu’elle est enceinte, Pierre est mi-figue, mi-raisin. Il n’a jamais vraiment voulu avoir d’enfants mais, à la guerre comme à la guerre. 

    Après tout, elle semble si heureuse. Pour fêter l’événement, il sort acheter du champagne ainsi que quelques pâtisseries. Le boulanger le laisse entrer malgré que l’heure de fermeture soit déjà passée et, après quelques secondes, Pierre se retrouve avec la main massive de celui-ci contre sa queue et consomme ainsi sa première relation sexuelle avec un homme.

    Bouleversé, il se rend compte qu’il ne peut plus résister à l’appel de la chair masculine et il s’ouvrira peu à peu — et chaque jour un peu plus — à ces nouveaux plaisirs. Une constante cependant, ces partenaires doivent être massifs : son idéal étant le prototype du joueur de rugby aux cuisses épaisses et au torse puissant.

    Il se perd bientôt dans ces rencontres anonymes et se surprend à prendre plaisir à commettre des actes qu’il aurait au départ parfois jugé quelque peu répugnants.

    Qu’est-il advenu de lui? Où cela s’arrêtera-t-il? N’est-il pas devenu un ogre vorace qui ne pense qu’à dévorer de la chair humaine?

    Un roman fort intéressant qui nous permet de suivre le cheminement d’un homme fasse à sa propre sexualité et aux fantasmes qui l’habitent et avec lesquels il n’avait auparavant jamais établi de contact.

    Fascinant !


    Ogres / Pier-Angelo Polver. Paris : Balland, 2002. 205p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Jean (ne)

    Les chroniques d’Ouranos

    Publicité