Samedi, 2 juillet 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresL’Elfe rouge

    L’Elfe rouge

    Un ovni dans la littérature française fantastique! En effet, Claude Neix, nous présente ici un roman yaoi illustré, c’est-à-dire une œuvre de fiction manga centrée autour de personnages gais et comportant des scènes sexuelles.

    Au Japon, on retrouve nombre de mangas yaoi avec la particularité qu’ils sont généralement écrits par des femmes et avant tout destinés à ces dernières.

    Le roman est axé autour du personnage de Ronce, un elfe rouge dont la race est pourchassée tout aussi bien par les humains, par les amazones, par les nains que par les elfes blancs. Bref, les elfes rouges sont considérés comme des parias dont on ne s’approche qu’avec dégoût.

    Les elfes ont, par ailleurs, la particularité de n’être composés que d’hommes : lorsque l’un d’eux rencontre celui qui le complète, un enfant se forme et naît éventuellement de cette union.

    Mais voilà que le père et le frère de Ronce sont mis à mort et amènent celui-ci à renouer avec les traditions de son clan et à se joindre à une révolte à l’encontre du souverain régnant afin de mettre fin à son règne de terreur. Sur son chemin, il croisera de nombreux amants, de multiples trahisons et même l’amour, dans une conclusion plutôt surprenante.

    Le tout est accompagné de nombreuses illustrations de M.A. Sambre dans la plus grande tradition manga. L’auteur pimente allègrement son récit de scènes d’action, que ce soit au lit ou sur le champ de bataille.

    Une lecture fort distrayante et qui sort des sentiers battus auxquels la littérature fantastique gaie nous convie habituellement.

    L’Elfe rouge / Claude Neix. Le Triadou : H&O, 2011. 302p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité