Jeudi, 28 octobre 2021
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresAstres sans éclat

    Astres sans éclat

    Un roman sans nul autre pareil qui a recueilli les bravos de la critique et suscité popularité et frénésie chez les lecteurs.

    L’amorce du récit est en tout point semblable à celle de la plupart des aventures à la Scoubidou : deux jeunes filles de 12 ans, qui n’ont rien en commun, se lancent sur la piste d’un tueur en série qui s’est évadé de prison.

    Prémisse en tout point semblable à des milliers d’autre jusqu’au moment où le lecteur réalise qu’il ne s’agit pas tant d’une prémisse, mais bien plutôt d’une prétexte pour relater une histoire beaucoup plus complexe.

    L’action alterne entre deux époques dans un mécanisme de narration introspective qui est activé par le retour de Rae Brand, auteure de romans policiers à succès, dans sa ville natale d’Hamilton, Ontario.

    Anciennement connue sous le nom de Brenda, elle était une adolescente mésadaptée et boulimique vivant sous le joug d’une mère tyrannique (une variation sur le personnage de la Carrie de Stephen King). Contre toute attente, elle se lie d’amitié avec Jori, fille unique d’un couple aisé, expulsée d’un collège privé en raison d’un caractère et d’une langue acérés.

    Les semaines passent et la relation des deux jeunes filles se complexifie et se développe au fil de leur enquête, les amenant notamment à découvrir leur sexualité. Une relation de pouvoir pernicieuse s’installe cependant entre elles et l’été se termine par la disparition mystérieuse de Jori.

    C’est 40 ans plus tard que Rae (Brenda) relate les événements de cet automne dramatique dans un journal personnel qui laisse peu à peu entrevoir une réalité beaucoup plus complexe qu’il n’en paraissait.

    L’action alterne entre le passé et le présent par l’intermédiaire de chapitres, où le récit alterne entre la vision parfois naïve d’une jeune fille, la Brenda du passé, et celle d’une adulte, Rae, qui fait progressivement face à un passé complexe et brutal.

    Un thriller psychologique surprenant!  

    Astres sans éclat / K.D. Miller. Montréal : Québec, 2015. 175p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité