Mercredi, 29 juin 2022
• • •
    Publicité

    ADhaiNe

    Paul Deschamps, généticien de renom, est retrouvé sans vie à Montreux. Tous les éléments de preuve, incluant l’ADN des lambeaux de peau trouvé sous les ongles de la victime, orientent vers une seule personne : Alexis Deschamps, fils de la victime. Bien évidemment, comme dans tous les polars où le coupable semble d’une évidence crasse, la vérité s’avère beaucoup plus trouble et celui-ci ne viendra pas faire entorse à cette règle.

    L’inspecteur Ethan Miller et son adjointe Marie Lefèvre vont bien vite réaliser qu’Alexis est le seul d’une famille de quintuplés identiques à être inscrit au Registre national des criminels. L’affaire se corse! Certains éléments sont par ailleurs troublants. Le meurtre a eu lieu le 9 mars, soit le même jour de naissance que les cinq garçons. Fait étrange, le couple a eu un autre enfant, Antoine, également né le 9 mars, mais mort de la leucémie. Et voilà que la mère est également retrouvée morte, toujours avec des lambeaux de peau sous les ongles et, encore une fois, aucun des enfants ne présente la moindre marque. Et ce n’est que le début de la série…


    Un autre élément étonne les deux policiers : Ethan présente une ressemblance étonnante avec les cinq fils. Pour un enfant abandonné dans un stationnement à l’âge de quatre mois, il est tentant de se lancer dans d’étourdissantes conjectures. La vérité est cependant beaucoup plus trouble qu’elle ne laisse croire. Ethan se révèle un personnage relativement complexe. Souffrant d’hypotrichose (il n’a aucun système pileux, incluant les sourcils), il s’est toujours senti doublement marginalisé en raison de son orientation sexuelle qui, à ses yeux, vient réduire d’autant la possibilité de rencontrer quelqu’un qui puisse aller au-delà de son apparence. Quant à Marie, elle vit avec le traumatisme d’agressions sexuelles répétées de la part de son père, ce qui la met sur la défensive lorsqu’elle est attirée par un homme. Une fragilité qu’elle compense avec un sens de l’humour décapant, notamment dans sa manipulation acrobatique des expressions et locutions! Une enquête passionnante qui nous entraine dans des pistes tarabiscotées, entre la Suisse et New York, vers une révélation qui en étonnera plusieurs. L’auteur, Alexandre Maubert, travaille dans le domaine de la finance, mais est également auteur-compositeur. Il a donc décidé d’innover en truffant le roman de code QR musicaux créant ainsi un genre nouveau : le polar musical. Le lecteur n’a qu’à balayer le code à l’aide d’une application de son téléphone et hop, le voilà plongé dans l’atmosphère propre à la scène.


    INFOS | ADhaiNe / Alexandre Maubert. Publishroom Factory, 2020. 289p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité