Mardi, 3 août 2021
• • •
    Publicité

    Luong The Huy, premier candidat gai au parlement vietnamien, veut être un porte-voix

    Brillant juriste et militant LGBTI+, Luong The Huy est, à 32 ans, le premier candidat ouvertement gai à briguer un siège au parlement vietnamien, dont l’élection se tient dimanche.

    Il est déterminé à conduire un changement durable pour les communautés marginalisées au Vietnam, même si dans ce régime communiste, les député·es ne font qu’enregistrer les décisions prises par les instances du parti unique.

    Autre signe distinctif, il est l’un des neuf seuls candidats à se présenter sans l’étiquette communiste, en indépendant, ce qui est déjà un exploit.

    Faire inscrire son nom sur un bulletin de vote n’est pas été une mince affaire, tant le processus de validation de candidature est compliqué au Vietnam.

    Ce premier objectif atteint, Luong The Huy sait clairement ce qu’il entend désormais accomplir.

    «Je veux que les voix des gens soient entendues », a-t-il déclaré, assis dans son bureau de Hanoï à côté d’une affiche proclamant que «Les droits de l’homme sont pour tout le monde».

    Il est à la tête d’une ONG locale de défense des droits des personnes LGBTI+, iSEE, et se bat depuis une dizaine d’années pour améliorer la vie de la communauté LGBTI+ dans son pays.

    Une fois, il s’est adressé à une session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et a été classé par le magazine Forbescomme l’un des jeunes Vietnamiens les plus inspirants.

    Malgré tout, cet ancien boursier de l’Université de Californie juge son influence en tant que militant limitée, l’opacité du système politique vietnamien lui interdisant de porter ses propositions auprès des gens qui comptent.

    «Si je deviens membre de l’Assemblée nationale, ce chemin sera plus court, plus facile et plus pratique pour les groupes communautaires que nous servons», explique-t-il.

    Le Vietnam est considéré comme relativement progressiste sur les questions LGBTI+, par rapport à certains autres pays d’Asie. L’interdiction du mariage des couples de même sexe a été officiellement levée en 2015, mais la loi reconnaissant légalement une telle union se fait encore attendre.

    Tout comme une loi, promise depuis longtemps, légalisant les changements de genre.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité