Mercredi, 10 août 2022
• • •
    Publicité

    Le joueur de soccer japonais Kumi Yokoyama fait son coming out trans

    Kumi Yokoyama, footballeur (soccer) japonais évoluant aux États-Unis, a expliqué son coming out dans une vidéo sur Youtube.

    Kumi Yokoyama vient de faire publiquement son coming out trans. Un coming out qui va probablement résonner fort dans son pays natal, le Japon, qui reste encore bien derrière, en ce qui concerne la reconnaissance des droits des personnes LGBTI+.

    Kumi Yokoyama joue actuellement le rôle d’attaquant du Washington Spirit et depuis qu’il vit aux États-Unis, il lui a semblé plus simple de faire son coming out. C’est dans une longue vidéo sur la chaine YouTube de son ancienne coéquipière japonaise Yuki Nagasato qu’il révèle son identité de genre en tant qu’homme trans.

    « À l’avenir, je voudrais arrêter le football (soccer) et vivre mon identité d’homme. […] Je suis sorti avec plusieurs femmes au fil des ans, mais je devais rester enfermé dans mon secret quand j’étais au Japon. À l’époque, on me demandait toujours si j’avais un petit ami, mais depuis que je suis aux États-Unis, on me demande plutôt si j’ai un petit ami ou une petite amie… […] Quand ma petite amie m’a fait comprendre qu’il n’y avait aucune raison pour que je reste dans le placard, cela m’a vraiment fait réfléchir. Mon coming out n’était pas une priorité ni quelque chose qui me passionnait, mais quand je pense à ma vie future, je me suis rendu compte qu’il serait plus difficile de vivre caché, alors j’ai trouvé le courage de faire mon coming out », a déclaré Kumi Yokoyama.

    Plus loin, dans la vidéo, il revient sur son parcours de transition.

    « Je ne me suis jamais senti comme une fille, alors j’ai détesté la période de ma puberté. Quand j’ai atteint l’âge adulte, j’ai pensé que je jouerais peut-être au football encore un ou deux ans. Après la fin de cette saison, je me suis fait retirer les seins. Normalement, vous ne pouvez pas subir cette opération à moins d’avoir reçu un traitement hormonal, mais mon médecin a compris ma situation. J’aurais été rattrapé par des test anti-dopage si j’avais été sous hormones. Je viens de subir la meilleure opération. »

    Depuis son coming out, Kumi Yokoyama reçu beaucoup de soutien de ses coéquipiers et d’autres athlètes japonais. Dans la vidéo, ses deux coéquipiers ont expliqué comment la communauté LGBTI+ était perçue au Japon et le type d’impact qu’ils espèrent avoir avec ce coming out.

    « De plus en plus de gens au Japon se familiarisent avec l’acronyme LGBTI+ et on le voit plus dans les médias. Je pense que si des personnes influentes comme moi ne font pas leur coming out pas et n’utilisent pas leur voix, la sensibilisation et l’acceptation ne se développera pas. »

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité