Mardi, 21 septembre 2021
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresMes yeux rivés sur toi

    Mes yeux rivés sur toi

    Un manga coréen de Kuro Nohara conçu suite à une requête du site 10 Start qui, en 2012, demande au mangaka (terme désignant un auteur de mangas) d’écrire un très court récit comportant une thématique de romance masculine pour ados.

    Lui-même gai, l’auteur se lance avec enthousiaste dans l’aventure et produit une œuvre de 15 pages qui remporte un vif succès et devient éventuellement le chapitre 0, soit le prologue, du présent ouvrage. La BD nous entraine dans le sillage de Takera, jeune étudiant d’une petite ville de province assez conservatrice. Celui-ci se sent différent des autres et se fait donc un point d’honneur à ne faire aucune vague et, conséquemment, à ne tisser aucun lien véritable avec les autres garçons et filles de son âge.

    Cette stratégie d’invisibilisation fond cependant comme neige au soleil lorsqu’un nouvel élève, Kôtarô, s’ajoute à sa classe. Il ne s’agit cependant pas réellement d’un nouveau puisque les deux garçons étaient relativement proches, au primaire, avant que ce dernier suive ses parents dans une autre ville. Bien des années ont passé et tout semble maintenant les séparer: le premier est réservé et de petite taille alors que le second est costaud et très populaire. Pourtant, le rapprochement s’avère bien vite naturel et peut-être même inévitable, même si les sentiments de l’un ne semblent pas être au diapason de l’autre.


    À l’encontre de nombreux récits qui exploitent la même veine romantique adolescente, l’auteur établit un canevas où les cartes sont clairement étalées dès le départ. Takera confie ses sentiments à Kôtarô et ce dernier indique qu’il ne pense pas pouvoir ressentir la même chose. Il s’intéresse aux filles de la classe et n’a jamais ressenti d’émoi envers un garçon. Pourtant, les échanges de regards se poursuivent et Kôtarô constate bien la profondeur du lien qui le noue à Takera. Il décide donc de forcer les choses et de confronter ses aprioris en multipliant les démonstrations d’affection, ce qui n’est pas sans troubler Takera qui ne peut s’empêcher de redouter la possibilité d’un nouveau départ.


    Jusqu’à la toute fin, l’auteur maintient un certain flottement, à l’image de ce qui agite les deux jeunes hommes, quant à la nature exacte de leur attachement. Une œuvre toute en douceur où l’expression et les tourments des sentiments sont au premier plan sans jamais verser dans le mélodrame.


    INFOS | Mes yeux rivés sur toi / Kuro Nohara. Rancon, France: Éditions Akata, 2021. 168p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité