Mardi, 21 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Des documents d’identité argentins offrent l’option «X» pour indiquer le genre

    Depuis mercredi 21 juillet, les documents d’identité en Argentine proposent l’option « X » pour indiquer le marqueur de genre. C’est une première en Amérique latine.

    Les documents d’identité argentins, carte d’identité et passeport, offrent depuis mercredi 21 juillet l’option « X » pour indiquer le marqueur de genre, jusque-là limité à « masculin » et « féminin », une première en Amérique latine.

    « La nomenclature “X” dans le champ “sexe” comprendra les significations suivantes : non-binaire, indéterminé, non spécifié, indéfini, non renseigné, auto-perçu, non consigné ; ou une autre signification dans laquelle la personne qui ne se sent pas incluse dans le binôme homme/femme pourra être identifiée », peut-on lire dans le décret présidentiel publié mercredi au Journal officiel.

    Le président Alberto Fernandez a remis mercredi les trois premiers papiers d’identité portant cette nouvelle mention lors d’une cérémonie officielle au musée du Bicentenaire, près du siège du gouvernement.

    « L’État ne devrait pas se soucier du sexe de ses citoyens », a déclaré le président de centre-gauche. « Il existe d’autres identités que l’homme et la femme et elles doivent être respectées », a-t-il ajouté. Il existe « mille façons d’aimer, d’être aimé et d’être heureux », a-t-il insisté.

    La nouvelle loi fait valoir que « le droit à l’identité a un lien direct et indissoluble avec le droit à la non-discrimination, à la santé, à la vie privée et à la réalisation de son propre projet de vie  ».

    La Fédération argentine LGBT a salué une « avancée historique en termes de droits  » grâce au « militantisme des associations ». «  Bien que l’utilisation du “X” ne soit pas totalement inclusive dans la reconnaissance du large éventail d’identités qui existent, c’est un pas important sur la voie d’une réelle égalité des droits », indique la Fédération dans un communiqué.

    Le pays sud-américain, pionnier en la matière, avait déjà adopté en 2010 une loi reconnaissant le mariage pour tou·tes, puis en 2012 une autre permettant un changement d’identité.

    Depuis septembre 2020, un 1 % des emplois publics sont réservés aux personnes trans.

    Avec l’AFP 

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité