Dimanche, 25 septembre 2022
• • •
    Publicité

    L’athlète olympique gai du plongeon Ian Matos est décédé

    Le plongeur olympique brésilien gai Ian Matos est décédé avant Noël des suites d’une infection pulmonaire non liée au COVID. Il avait 32 ans.

    Matos avait passé les deux derniers mois à l’hôpital à combattre l’infection jusqu’à sa mort le 21 décembre, selon le journal The Independent.

    Le plongeur a remporté trois médailles de bronze aux Jeux sud-américains de 2010. Il s’est classé huitième aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, où il a participé au tremplin synchronisé masculin de trois mètres avec son partenaire de plongeon Luiz Outerelo.

    «Nous sommes profondément attristés d’apprendre le décès prématuré du plongeur olympique Ian Matos, âgé de seulement 32 ans», a déclaré le Comité olympique brésilien dans un communiqué, selon le média. « Team Brazil reconnaît sa contribution à l’évolution de la discipline. »

    «Nos sincères condoléances à sa famille et à ses amis», poursuit-on dans le communiqué.

    L’olympien avait demandé des soins médicaux en raison d’une infection à la gorge qui s’est finalement propagée dans tout son corps, rapporte le tabloïd britannique The Sun.

    Matos est sorti en 2014. Le plongeur a perdu quelques sponsors par la suite. Il avait précédemment déclaré que c’était la sortie de Tom Daley en 2013 qui l’avait inspiré à faire de même. Matos a également déclaré qu’il voulait vivre librement sans craindre que les gens découvrent ses relations ou les clubs où il allait.

    «Dès mon plus jeune âge, je savais que j’étais gai, mais c’est ici que j’ai pu vivre ma sexualité», a déclaré Matos à l’époque, faisant référence à sa nouvelle maison de Rio, rapporte OutSports.

    En 2014, le climat pour les athlètes queer était très différent de celui d’aujourd’hui. Lors des Jeux de Rio 2016, 56 athlètes — un record à l’époque —, avaient compétitionné comme athlètes ouvertement LGBT. Aux Jeux olympiques de Tokyo de l’été dernier, il y avait au moins 186 athlètes ouvertement LGBT.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité