Mardi, 9 août 2022
• • •
    Publicité

    Le pain sous tous ses angles ou presque

    Jusqu’au 6 mars 2022, l’Écomusée du fier monde de la rue Atateken, nous propose une nouvelle exposition intitulée « Tranches d’histoire : pain et boulangeries à Montréal » et dont le commissaire est Éric Giroux. Parce que le pain «industriel» n’a pas toujours existé à Montréal, l’Écomusée retrace le parcours de cet aliment de base qui a connu plusieurs retournements pour revenir, presque, à ses débuts, soit cuit artisanalement.

    Ah l’odeur du pain fait chez soi et qui embaume toute la maisonnée ! Durant les confinements de 2020, beaucoup ont renoué avec une tradition quasi ancestrale de faire leur propre main. Quelque chose qui ne s’était pas vu au Québec depuis la Seconde Guerre mondiale ! 

    À l’aide de photographies d’époque et de divers objets, on apprendra plusieurs facettes du pain. Peut-être que vous ne le saviez pas, mais la farine blanche n’est apparue qu’avec l’industrialisation et l’arrivée des grandes minoteries, dans la 2e partie du 19e siècle. Mais alors avec quoi était fabriqué le pain ? Avec de la farine «bis» ou brune, c’est-à-dire une farine grossière mélangée à du son de blé ou une farine composée de plusieurs céréales. 

    C’est à partir des années 1920 et 1930 que les petites boulangeries familiales se font tranquillement supplanter par des boulangeries industrielles, comme celle du Pain Moderne canadien Limitée qui construit, en 1930, son usine sur la rue Papineau. Les choses vont s’accélérer avec l’entrée sur le marché de l’ontarienne Weston qui ouvre une usine à Longueuil, en 1949, ou encore de Steinberg qui se dote d’une grande boulangerie industrielle dans les années 1960. 

    Mais depuis quelques décennies, les boulangeries artisanales ont refait leur apparition dans divers quartiers en offrant chacune quelque chose de spécifique. Les farines biologiques et locales, de blé, de kamut, de sarrasin, etc., se retrouvent dans plusieurs produits offerts par ces petites boulangeries qui proposent souvent des pâtisseries et des viennoiseries. On vogue ainsi entre le pain industriel acheté en supermarché et celui que l’on se procure dans divers commerces du Centre-Sud, du centre-ville, du Plateau, du Mile End, etc.  

    Une visite de l’exposition « Tranches d’histoire : pain et boulangeries à Montréal » en surprendra plusieurs et vous donnera peut-être le goût d’aller acheter une baguette fraîche dans l’une des multiples boulangeries installées sur la rue Ontario, tout près de l’Écomusée… 

    INFOS | Tranches d’histoire : pain et boulangeries à Montréal,
    à l’Écomusée du fier monde, 2050, rue Atateken (métro Berri-UQAM), Montréal.
    T. 514-528-8444 ou ecomusee.qc.ca

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité