Vendredi, 1 juillet 2022
• • •
    Publicité

    Un prédicateur chrétien homophobe lance une campagne anti «Mois des fiertés»

    Le 5 juin, le prédicateur chrétien Dillon Awes a affirmé que le gouvernement américain devait arrêter, juger et exécuter chaque personne homosexuelle lors d’un prêche devant ses fidèles.

    « Ils devraient être alignés contre le mur et recevoir une balle dans la nuque ! C’est ce que Dieu enseigne. C’est ce que dit la Bible », a déclaré dimanche 5 juin Dillon Awes, un prédicateur baptiste affilié à l’église texane Stedfast, lors d’un prêche devant ses fidèles avant d’ajouter que « tous les homosexuels sont des pédophiles ».

    Ces propos, d’une rare violence, sont légions dans cette église baptiste du Texas, connue pour ses positions homophobes.

    Depuis le 1er juin et le début du mois des fiertés, Jonathan Shelley, le pasteur fondateur de Stedfast, multiplie les vidéos pour protester contre les marches des fiertés, estimant que l’homosexualité est un « péché ».

    Mi-mai, il s’était déjà illustré par ses propos outrageants en revendiquant ouvertement l’utilisation d’insultes homophobes pour désigner les hommes gais.   « Je vais commencer par le mot pédé. Oh ouais, j’utilise définitivement ça parce que je ne négocie pas avec les terroristes. Il n’y a que deux types de personnes, les personnes qui détestent les pédés et les personnes qui détestent le mot pédé. Je sais lequel je suis ».

    En 2021, il avait participé à un documentaire dénonçant l’homosexualité masculine comme une « tromperie sodomite ». Dans cette production longue de deux heures, la société moderne est villipendée tandis que les insultes LGBTphobes se mêlent à une glorification du couple hétérosexuel.

    Déjà, en 2016, Donnie Romero, un autre pasteur affilié à Stedfast, avait suscité l’épouvante en félicitant Omar Mateen, le tireur du Pulse, qui avait tué 49 personnes lors d’une fusillade dans une discothèque gay d’Orlando, une ville de Floride.

    L’église baptiste Stedfast fait partie du nouveau mouvement indépendant baptiste et fondamentaliste fondé en 2017. Depuis 2019, Steve Anderson, le fondateur de ce mouvement conservateur, a été banni de plus de trente pays notamment après avoir prôné la peine de mort pour les gais et avoir affirmé prier pour la mort de l’ancien président américain Barack Obama.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité