Mardi, 6 Décembre 2022
• • •
    Publicité

    Après l’avortement la cible des républicains est dorénavant le mariage gai

    «Il faut revenir sur Obergefell, comme on l’a fait avec Roe v. Wade. Obergefell a ignoré deux siècles de l’histoire de notre nation», a déclaré le républicain du Texas dans son émission, Verdict avec Ted Cruz. «Le mariage a toujours été une question qui a été laissée aux États.» 

    Cruz faisait référence à Obergefell v. Hodges, la décision historique de 2015, qui a garanti le droit au mariage homosexuel dans tout le pays.

    Avant que la Cour suprême ne prenne cette décision, «certains États s’apprêtaient à autoriser le mariage homosexuel, d’autres à autoriser les partenariats civils», a déclaré Cruz. «Il s’agissait de normes différentes que les États adoptaient.»

    Les commentaires du sénateur suivent de quelques semaines l’annulation par la Cour suprême de Roe v. Wade, une décision qui a confirmé une loi du Mississippi interdisant la procédure après 15 semaines de grossesse – et a laissé à chacun des 50 États de décider de la question : déjà quelques États du Sud avaient voté des lois interdisant l’avortement.

    S’il faut en croire le texte détaillant la décision d’annuler Roe (lié à l’avortement), le juge Clarence Thomas a appelé le tribunal à réexaminer et éventuellement à annuler les décisions qui protègent le mariage homosexuel et l’accès au contrôle des naissances.

    «Dans les affaires futures, nous devrions reconsidérer tous les précédents de fond en matière de procédure régulière de cette Cour, y compris Griswold, Lawrence et Obergefell», a-t-il spécifiquement écrit.

    Thomas faisait référence à une décision de 1965, Griswold c. Connecticut, qui permettait aux couples mariés d’accéder au contrôle des naissances et à une décision de 2003, Lawrence c. Texas, qui interdisait aux États d’interdire les relations homosexuelles consensuelles.

    Le juge Samuel Alito, cependant, a écrit dans l’opinion majoritaire renversant Roe que «nous soulignons que notre décision concerne le droit constitutionnel à l’avortement et aucun autre droit». E le juge Brett Kavanaugh a ajouté : «Rien dans cet avis ne doit être interprété comme jetant un doute sur des précédents qui ne concernent pas l’avortement.»

    Pourtant, Cruz considère que la décision de légaliser le mariage homosexuel était «exagérée et était clairement erronée lorsqu’elle a été décidée».

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité