Jeudi, 29 septembre 2022
• • •
    Publicité

    Se développer comme gai, avec David Sedaris

    À écouter Sedaris réfléchir modestement sur sa carrière légendaire, on pourrait oublier qu’il est un auteur à succès primé par le New York Times et dont les livres traduits dans 25 langues se sont vendus à des millions d’exemplaires à travers le monde. Son livre Happy-Go-Lucky, récemment publié, est sa première nouvelle collection d’essais personnels depuis le succès de Calypso.

    Lorsque j’ai rencontré Sedaris à Montréal en 2018, il était sans surprise à l’abri de tous les éloges. «J’ai commencé à écrire quand j’avais 20 ans et j’avais 35 ans quand mon premier livre a été publié » , a déclaré Sedaris. « Je ne m’attendais pas à ça. Je ne faisais pas partie de ces gens qui écrivaient quelque chose et essayaient ensuite de le faire publier. Pendant les sept premières années, personne n’a vu mes écrits parce que c’était assez affreux. »

    Sedaris, 65 ans, n’hésite pas à discuter de son homosexualité et de la façon dont le fait de grandir en étant gai a profondément façonné sa vie et sa carrière. « Mon père m’a mis à la porte de la maison parce que j’étais gai, mais il ne m’en voulait pas vraiment et j’y suis revenu quelques jours plus tard », a déclaré Sedaris. « Maintenant, quand je pars en tournée, je rencontre des enfants qui viennent à mes spectacles avec leurs parents — les enfants ont 14 ans et ils sont gais — et c’était impensable quand je grandissais. Que tu puisses être toi-même aussi tôt était impensable. »

    Sedaris a également participé au documentaire Do I Sound Gay? acclamé par la critique.

    « Je pense que si vous demandiez à bien des homosexuels s’ils pouvaient changer une chose chez eux, ils changeraient probablement leur voix », a déclaré Sedaris, qui admet qu’il a lui aussi voulu changer de voix. « Mais je pense que c’est comme essayer de changer d’apparence. Donc, si vous avez ce choix, préférez-vous être un autre beau mec ou être vous-même et parler comme un Muppet ? Eh bien, financièrement, ça m’avantagerait d’être moi-même et de parler comme un Muppet. »

    « Vous savez, quand je suis dans un hôtel et que j’appelle le service de chambre, ils disent toujours : “Oui, Madame, nous allons l’avoir tout de suite” », a déclaré Sedaris. « Mais je ne pense pas du tout que je ressemble à une femme. Je pense simplement que j’ai l’air d’un Muppet ! »

    INFOS : David Sedaris sera en spectacle au Théâtre Maisonneuve le 2 octobre prochain. Pour les billets : evenko.ca.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité