Samedi, 25 mai 2024
• • •
    Publicité

    Des nouveaux joueurs chez les autos électriques au Québec

    L’achat d’autos est en augmentation de près de 7 % au Canada, selon une étude de la plateforme d’autopartage Turo, datant de janvier 2022. La même étude précise que la majorité des voitures louées ou achetées restent inutilisées 95 % du temps. Et la pandémie n’est pas la principale responsable, même si de nombreux utilisateur.trice.s disent avoir réduit le temps d’utilisation de leur auto.

    Le gouvernement canadien a annoncé que d’ici 2026, 20 % des véhicules vendus au Canada devraient être électriques. Cela tombe bien, puisque toujours selon l’étude Turo, 58 % des Canadien.ne.s prévoient acheter, dans un avenir rapproché, un véhicule électrique ou hybride. La moyenne augmente à 72 % pour le Québec. À titre de comparaison, 80 % des nouveaux véhicules achetés en Norvège sont électriques. Il est vrai que les constructeurs ne ménagent pas leurs efforts pour troquer le bon vieux moteur thermique pour des batteries dans toute leur gamme.
     
    VinFast FV8 et VF9
    C’est fait, le constructeur vietnamien VinFast a ouvert sa première succursale au Carrefour Laval en décembre dernier. Environ une quarantaine d’autres succursales devraient ouvrir d’ici la fin 2023 au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique. VinFast privilégie, tout comme Tesla, Genesis et Rivian, le concept de boutique plutôt que le bon vieux concessionnaire, en souhaitant mettre l’accent sur la relation avec les client.e.s. D’abord en proposant un accompagnement dès le moment du choix du modèle, mais aussi en établissant une communication plus étroite avec les client.e.s tout au long de l’utilisation du véhicule acheté, de même qu’en offrant de l’assistance avec une équipe d’urgence prête à intervenir en cas de pépin.

    VinFast FV8

    Actuellement, deux modèles VinFast sont disponibles pour des commandes : le VUS intermédiaire FV8 et le VUS pleine grandeur VF9 disposant de trois rangées de sièges. Le premier se détaille à partir de 54 990 $ et il faudra débourser environ 79 990 $ pour le second.
     
    Autre initiative de VinFast : les batteries sont en location, alors il en coûtera 259 $ par mois pour le FV8 et 349 $ pour le FV9 avec kilométrage illimité. S’ajoute la possibilité d’un plan flexible en fonction du kilométrage. Si vous êtes réticent à la location de batterie, une troisième option plus classique est également offerte avec un achat incluant la batterie, moyennant un supplément de 10 000 $ pour le VF8 et de 23 800 $ pour le VF9.
     
    Reste à savoir si ces deux véhicules se qualifieront ou non aux subventions fédérale et provinciale, puisqu’il s’agit de véhicules qui revendiquent d’être des VUS de luxe. Le constructeur VinFast proposera-t-il des modèles plus abordables dans les années à venir ? L’ouverture d’une usine ultramoderne est prévue sous peu près de Raleigh, en Caroline du Nord, destinée exclusivement à la production de véhicules pour le marché nord-américain.
     
    Hyundai IONIQ 6
    Les constructeurs coréens, Kia et Hyundai, ne cessent de surprendre depuis quelques années par leur audace et révolutionnent le monde de l’automobile. Et cela semble fonctionner. Si plusieurs personnes ont été surprises par l’arrivée sur nos routes du IONIQ 5 de Hyundai, qui ressemble à une petite navette spatiale sur roues, elles le seront encore plus quand débarquera le IONIQ 6, dont la silhouette joue de la fluidité, alors que les lignes du IONIQ 5 sont plus ramassées. Ce multisegment électrique ne passera pas inaperçu, même s’il fait des clins d’œil au passé avec la face avant très années 80. En revanche, la ligne fuyante du toit se fait sans cassure jusqu’aux deux rangées de feux arrière qui ceinturent l’arrière du véhicule. Nous ne savons pas si tous les modèles IONIQ 6 se verront adjoindre l’imposant aileron (spolier) à la base de la lunette arrière. Mais, disons-le simplement, le modèle a de la gueule. Côte à côte, le IONIQ 5 semble bien sage, le IONIQ 6 un peu plus déluré, même si les deux modèles partagent la même plateforme.

    Le IONIQ 6 étant plus grand, il bénéficie aussi de batteries assurant une meilleure autonomie. On parle de 547 km pour celui équipé de roues motrices arrière et de 499 km pour le modèle à quatre roues motrices, mais il s’agit ici d’estimations annoncées par le constructeur,  réalisées dans des conditions d’utilisation optimales (style de conduite économique, conditions météorologiques excellentes). On le sait, selon de nombreux facteurs, l’autonomie peut se voir réduite de 30 %, voire plus, ce qui peut inquiéter certain.e.s futur.e.s acheteur.euse.s, surtout sous nos climats où le froid peut avoir un impact important sur l’autonomie de la batterie.
     
    Pour remédier à ce problème, Hyundai propose un système de pompe à chaleur et de chauffage avec fonction de préconditionnement, qui aide, par temps froid, à maximiser l’autonomie. Un système qui devrait se retrouver dans tous les véhicules électriques vendus au Canada pour contrer toute déperdition des batteries lors de nos hivers.

    Hyundai IONIQ 6

    Notons aussi que Hyundai ne recule devant rien pour personnaliser votre style. On connait déjà les modes de conduite différents (ECO, Confort, Sport et Neige). Ici, le constructeur coréen ajoute au IONIQ 6 un système qui permet au conducteur ou à la conductrice de moduler la direction, la puissance et la sensibilité de la pédale d’accélérateur afin de soumettre le véhicule à vos désirs, par exemple en privilégiant la puissance ou l’autonomie.
     
    Futuriste et minimaliste, la planche de bord du IONIQ 6 se résume à deux grands écrans numériques de 12,3 po, qui font face à la conductrice ou au conducteur. Le second, qui abrite le système d’infodivertissement,  est facilement accessible au côté passager grâce à sa position centrale. Un intérieur un peu sévère qui tranche sur les lignes extérieures plus inventives du IONIQ 6.
     
    Si le modèle élaboré par le constructeur coréen était doté de rétroviseurs numériques, des caméras en fait, sachez qu’ils ne se retrouveront pas sur les modèles vendus en Amérique du Nord, n’ayant pas encore été approuvés par les autorités compétentes.
     
    Les premiers IONIQ 6 devraient débarquer chez nous au printemps 2023, les prix n’ont pas encore été annoncés, ce qui ne devrait pas tarder pour que vous puissiez déjà passer une commande dans une boutique Hyundai.  

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Consommations

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité