Mercredi, 17 juillet 2024
• • •
    Publicité

    Nimona : Le combat épique d’un preux chevalier contre un monstre… intérieur!

    Grande surprise de l’été, Netflix nous offre un film d’animation épique où les frontières entre les forces du bien et du mal sont tout sauf bien tranchées. L’intrigue propose par ailleurs une réflexion extrêmement bien ficelée sur l’intolérance et la peur de l’inconnu au cœur d’un rythme trépidant et d’un humour pince-sans-rire.

    L’action se déroule dans un univers médiéval futuriste qui combine haute technologie, tourelles de château et toits de chaume. Il y a déjà maintenant 1000 ans que la ville fortifiée a affronté des monstres terrifiants et, depuis lors, une muraille infranchissable ainsi que de téméraires chevaliers, tous issus de la noblesse, la protège du péril qui sommeille à ses portes.

    Pour la toute première fois de l’histoire, un simple roturier, Ballister Boldheart (Riz Ahmed), va se joindre à la caste des chevaliers. Transi d’émotion, celui-ci peut cependant compter sur le soutien de son conjoint : le très charismatique chevalier Ambrosius Goldenloin (Eugene Lee Yang). Toutefois, lors de la cérémonie d’adoubement, l’épée de Ballister tue la Reine et Ambrosius tranche le bras délétère de son copain.

    Le nouvel ennemi no 1 de l’État reçoit alors une aide inattendue en la personne de Nimona (Chloë Grace Moretz), une jeune fille qui se révèle être une métamorphe. Qui ou qu’est exactement Nimona? Mystère puisqu’elle est en constant état de transition et présente donc une identité fluide. Nos deux antihéros vont tenter de faire la lumière sur un sinistre complot et remettre en question les aprioris d’une société paralysée par une crainte endémique de tout ce qui est différent.

    Basé sur une bande dessinée de N.D. Stevenson, le scénario évite les lieux communs habituels et présente des personnages complexes qui se jouent des clichés habituellement accolés aux « bons » et aux « vilains ». Ballister est affublée d’un bouc barbe noir et son repère porte les couleurs traditionnellement associées au mal, à savoir le rouge et le noir. De son côté, Ambrosius arbore une chevelure blonde et est vêtu de blanc et d’or. Par ailleurs, malgré les preuves qui condamnent Ballister, Ambrosius demeure déchiré entre son devoir de chevalier et l’amour qu’il porte à son conjoint.

    Le film amène de nombreuses révélations qui viennent bouleverser les mythes fondateurs de la citée. La muraille, une référence directe aux délires de Donald Trump, n’est pas sans rappeler celle entourant la cité du film de Terry Gilliam, The Adventures of Baron Munchausen, où le véritable ennemi s’avère n’être qu’intérieur. Dans le même ordre d’idée, le contexte médiéval du film se veut sans doute une référence subtile à la chasse aux sorcières, aux croisades et aux buchers qui ont meurtri cette période.

     Réalisé par Nick Bruno et Troy Quane, le film devait tout d’abord se faire en 2015, sous l’égide de la 21st Century Fox, mais le projet fut discontinué suite à son rachat par Disney. Avec un couple de chevaliers gais et une très claire référence à la fluidité identitaire, cette décision s’explique sans doute en raison de la frilosité légendaire du studio aux grandes oreilles à l’endroit des thèmes LGBTQ+. Après tout, rappelons qu’en 2017, Disney considérait comme « audacieux » une scène d’à peine une seconde où deux hommes dansaient ensemble dans le remake de La Belle et la Bête.

    Une histoire prenante, empreinte de multiples rebondissements, au cœur d’une réflexion nuancée sur les notions d’identité, de tolérance et d’acceptation. Le film plaira tout autant aux plus jeunes qu’à leurs ainés et une seconde écoute permet même de mieux apprécier la finesse du scénario de même que certains indices qui annoncent les intentions réelles de certains personnages.

    Le film est présenté en anglais (incluant un bref caméo de RuPaul) et dans un doublage français impeccable, si ce n’est même spectaculaire!

    Le film Nimona est disponible sur Netflix.

    Nimona, bande-annonce française

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité