La «Zone Rose» de RÉZO dans le Village

Depuis le début août et jusqu’au 1er octobre, il y a du nouveau dans le Village… Ce n’est pas une nouvelle boutique ou un restaurant. Encore moins un sexshop. C’est une Zone rose ! On ne peut pas la manquer, un joli conteneur habillé de couleurs vives avec un cône rose géant de presque deux étages de haut sur le toit ! C’est simple, c’est le tout dernier projet de l’équipe de l’organisme RÉZO pour encourager les hommes gais, bisexuels et queers (GBQ) à se faire dépister pour le VIH et les autres ITSS.

Jusqu’au 1er octobre prochain, on peut passer pour des tests pour ces maladies, mais aussi pour discuter, pour échanger avec les intervenants de RÉZO.

PUBLICITÉ

Il s’agit ici d’une collaboration avec plusieurs partenaires, dont des cliniques médicales. On y offre aussi à côté, la vaccination contre la variole simienne (Mpox). Depuis quand date votre dernière séance de dépistage ? Peut-être un petit tour à la Zone Rose s’impose ?

Devant le 1364 rue Sainte-Catherine Est, non loin de la rue Panet, on y a aménagé «une aire d’intervention, de discussion sans préjugés et de dépistage VIH/ITSS gratuit et sans rendez-vous», comme le mentionne le communiqué. Dépistage et prévention VIH et autre ITSS (infections transmissibles par le sexe et par le sang) telles que la gonorrhée, la chlamydia, la syphilis et le VPH parce que les chiffres ne mentent pas, les hommes GBQ constituent encore la majorité des cas recensés. En 2021, les hommes GBQ représentaient environ 60% des nouveaux cas de VIH, dont une majorité dans la région de Montréal, selon l’INSPQ (Institut national de santé publique du Québec). Les hommes GBQ sont aussi à 98% infectés par le variole simienne (Mpox). «Il n’y a pas de statistiques, mais on sait que les hommes GBQ sont affectés par les autres ITSS (comme la gonorrhée, chlamydia, etc.). Donc, se faire dépister puis pour se faire traiter, c’est important ici […]», explique Alexandre Dumont Blais, le directeur général de RÉZO. 

À l’intérieur de ce conteneur climatisé aux couleurs chatoyantes, il sera possible de se faire dépister grâce aux infirmiers et infirmières des partenaires de RÉZO qui incluent la Clinique médicale L’Actuel, la Clinique médicale urbaine du Quartier Latin, la clinique La Licorne et la clinique SIDEP+ du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. On pourra aussi  discuter et échanger avec les intervenants de RÉZO en plus de recevoir la vaccination pour la variole simienne/Mpox, le VPH ainsi que les hépatites A et B. Dès l’année dernière, une collaboration entre RÉZO et le CIUSSS faisait en sorte qu’on avait établi des cliniques de vaccination de la variole simienne près du Village. Près de 26 000 1re doses et 11 000 2e doses du vaccin contre la Mpox ont été ainsi administrées à Montréal.  

PUBLICITÉ

C’est donc quelque chose de différent qui est venu se rajouter à cette piétonnisation estivale. «Mais en réalité ce n’est pas si différent que ça, dit Alexandre Dumont Blais. Nous sommes présents dans le Village depuis 30 ans et nous avons un kiosque à chaque été depuis une quinzaine d’années à faire de l’intervention et de la sensibilisation, donc on continue de faire ce qu’a toujours fait RÉZO, mais cette fois-ci on fait du dépistage dans un environnement plus confortable, agréable et climatisé […].»   

Mais on ne se le cachera pas, installer un conteneur ainsi sur la voie publique représente bien des embûches en termes d’organisation, de règlementation, etc. «Nous avons eu la collaboration de la Société de développement commercial (SDC) du Village, de Fierté Montréal, entre autres, on voyait que les gens nous appuyaient et cela nous donnait de l’énergie pour continuer. On sentait que tout le monde voulait que ça fonctionne […]», souligne Alexandre Dumont Blais. C’est un projet qui a été pensé il y a trois mois seulement, mais qui a franchi bien des étapes. «Nous avons eu du soutien de plusieurs partenaires pour y aller plus rapidement et passer à travers les règles de la Ville», ajoute-t-il. Il y a eu, entre autres, l’agence Upperkut qui a fourni l’habillage artistique du conteneur et avec laquelle RÉZO avait mis sur pied plusieurs campagnes publicitaires.

De plus, le soir lorsqu’il fait sombre et que le tout est éclairé, cela offre un aspect sans égal. 

Les pharmaceutiques Merck Canada, Viiv Soins de Santé et Gilead Sciences Canada ont mis l’épaule à la roue pour soutenir financièrement cette initiative de RÉZO de même que la Banque Nationale du Canada.

«Ce qui est intéressant est que même les touristes s’arrêtent, on l’a vu, ils nous disent ‘’it’s so nice, it’s so cool’’, c’est très encourageant et cela prouve qu’il y a un besoin pour ce type de service», dit Alexandre Dumont Blais.

PUBLICITÉ

«L’engouement des partenaires est inspirant […], cela augure bien pour la suite, rajoute-t-il. On sait qu’un service direct de dépistage dans la rue va rejoindre beaucoup de gens qui, pour bien des raisons, n’ont pas pu se faire dépister. Donc, est-ce qu’on peut le faire six mois par année, est-ce qu’on peut devancer la date d’installation du conteneur dès le début de la piétonnisation, il y a plusieurs questions qui se posent, mais l’appui des partenaires ici est intéressant parce qu’on sait que le projet peut évoluer, qu’il a le vent dans les voiles. […]»

«Mes équipes et moi appuyons fièrement la Zone Rose de RÉZO. C’est une initiative inspirante qui s’inscrit directement dans une vision de réappropriation des enjeux de santé publique par les communautés. C’est un modèle à suivre et à reproduire!», a déclaré par communiqué la Dre Mylène Drouin, la directrice régionale de la santé publique de Montréal et qui s’est fait connaître par son expertise lors des nombreuses interventions dans les médias durant la pandémie de Covid-19. 

«Nous sommes déjà très confiants que ça marche ! Déjà dès les premiers jours où on installait le conteneur, on voyait que les gens avaient beaucoup de curiosité, ils s’arrêtaient, ils voulaient savoir ce que c’était et accueillaient favorablement le fait que ce soit du dépistage du VIH et ITSS. Cela nous semble très prometteur pour l’an prochain…», indique le directeur général de RÉZO, Alexandre Dumont Blais.

Horaire de la Zone Rose de RÉZO : Jusqu’au 1er octobre, du mercredi au dimanche, de 15 h à 21 h 00, et les dépistages de 15 h à 19 h, en fonction de la disponibilité de nos partenaires cliniques. 

Toutes les infos ici : https://www.rezosante.org/zone-rose/

Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

PUBLICITÉ

Du même auteur

SUR LE MÊME SUJET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité