Dimanche, 16 juin 2024
• • •
    Publicité

    L’Inframonde : c’est pour demain

    Le monde virtuel où nous pourrons vivre tous nos fantasmes est à nos portes. Grâce aux avatars que nous créerons selon nos désirs, L’Inframonde deviendra peut-être notre meilleur ami. Des questions que l’autrice Jennifer Haley soulève dans L’Inframonde, une pièce traduite par Étienne Lepage et présentée au Théâtre Denise-Pelletier dans une mise en scène signée Catherine Vidal. Créée en 2020 au Théâtre de La Licorne, la pièce prend une résonance nouvelle après deux ans de pandémie qui nous ont confiné·e·s chez nous et parfois reclus·e·s dans notre monde intérieur.

    La pièce se présente comme une dystopie puisque, contre toute attente, nous nous retrouvons à l’époque victorienne qui posséderait déjà cette technologie. Pour Catherine Vidal, qui signe la mise en scène, Jennifer Haley a voulu faire un clin d’oeil à Lewis Carroll et à son personnage d’Alice. D’autant plus qu’il est question de jeune fille sur scène.

    L’Inframonde / Théâtre la bétise humaine

    « Un homme peut enfin réaliser tous ses désirs grâce à des avatars qui assouvissent ses désirs, même les moins avouables, et sans aucun risque puisqu’il s’agit de créatures virtuelles », confie la metteure en scène Catherine Vidal sans tout dévoiler de la pièce.

    À travers cette histoire, impossible de ne pas y voir une réflexion philosophique et éthique sur les changements qui risquent d’impacter nos comportements, comme on peut déjà le constater au Japon avec les atakus, des personnes qui consacrent tout leur temps libre dans la réalité virtuelle. Dans le monde virtuel conçu par Jennifer Haley, un espace géré par un homme que l’on appelle « Papa » permet à des pédophiles de se livrer à des actes sexuels avec des avatars de fillettes. Cependant, ces avatars sont animés par des participant·e·s qui acceptent de jouer le jeu. Certes, il n’y a plus de victimes, les avatars n’étant que des images.

    Par cette métaphore percutante, L’Inframonde vient nous confronter à toutes les transgressions qui deviendront possibles sans entraîner de conséquences dans notre vie réelle.

    Mais la frontière entre le virtuel et le réel devenant de plus en plus ténue, avec la possibilité de vivre tous nos phantasmes sans conséquences, des confusions peuvent naître et nous amener à croire que ce qu’il est possible de faire à partir des technologies peut se reproduire dans la vie réelle.

    Des questions autour desquelles nous devrons, nous aussi, tous réfléchir dans les années à venir. Catherine Vidal nous rassure, il n’y a pas de discours, simplement une histoire fantastique pour nous surprendre et nous amener vers ces questions. « Pour cela, j’ai fait le choix d’une mise en scène plus réaliste qui mise plus sur le fond que sur les technologies, ça reste du théâtre, ajoute Catherine Vidal, qui vient directement toucher le public. C’est plus fort que s’il y avait une distanciation par les écrans, je souhaitais que ce soit beaucoup plus direct. »

    Que l’on soit accro à la technologie, ou encore animé·e·s de la curiosité d’en savoir plus sur nos relations avec la réalité virtuelle, L’Inframonde est une pièce tout indiquée pour en découvrir plus sans s’ennuyer, en rencontrant une nouvelle Alice, non plus Au pays des merveilles, mais au pays du virtuel.

    INFOS | L’Inframonde
    Du 3 au 21 octobre 2023 au Théâtre Denise-Pelletier

    Texte : Jennifer Haley
    Traduction : Étienne Lepage
    Mise en scène : Catherine Vidal

    Une production du Théâtre La Bête Humaine en codiffusion avec le Théâtre Denise-Pelletier

    Avec Anaïs Cadorette-Bonin, Yannick Chapdelaine, Rose-Anne Déry, Igor Ovadis et Fabrice Yvanoff Sénat

    Scénographie, costumes et accessoires Geneviève Lizotte et Wendy Kim Pires | Conception d’éclairages Alexandre Pilon-Guay | Conception sonore Francis Rossignol | Assistanat et régie Ariane Brière | Direction technique Antoine Lefebvre

    Procurez-vous des billets sur denise-pelletier.qc.ca

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité