Samedi, 13 avril 2024
• • •
    Publicité

    Helen nu-pieds et les géants

    Helen est retrouvée errante dans les bois. Jusqu’alors élevée par des ours, elle est recueillie par un couple qui cherche désespérément à avoir une progéniture. Leur nouvelle petite fille se distingue cependant de ses congénères par quelques éléments : elle n’a que neuf orteils, a les pieds poilus et ne peut porter de chaussures sous peine d’en perdre le souffle.

    On l’aura deviné, le récit d’Andy Jones, illustré par Katie Brosnan, s’inspire directement des contes d’antan, plus particulièrement de la tradition orale de Terre-Neuve et du Labrador, notamment Jack et les trois géants, une variation sur le thème de Jack et le haricot magique, ainsi que de The Bear Maiden, un conte ojibwé du Wisconsin. Dans la foulée de ces sources d’inspiration, le conte nous fait donc suivre les mésaventures d’Helen, alors qu’elle est confrontée à trois géants qui lui cherchent noise et auprès desquels elle doit faire preuve d’ingéniosité afin de sauver sa peau ainsi que celle d’une princesse protégée par un chat mystique.

    La magie ne s’arrête cependant pas là puisque, une fois sauvée, ladite princesse n’aura de cesse de retrouver l’identité de l’inconnu.e à qui elle doit la vie afin de lui offrir la récompense qu’il se doit. Bien entendu, dans l’univers des contes, l’amour se révélera la plus grande des fortunes entre une princesse et sa chevalière.

    La collection « Perdre le nord », des éditions Planète rebelle, nous présente ici un troisième conte revisité, après Les aventures de Sam (mettant en scène un personnage non genré) et O’ la traversée, qui s’adresse aux enfants de 7 à 12 ans. Chacun des ouvrages réinvente une source orale canadienne différente tout en lui insufflant un souffle de modernité. Impossible de ne pas succomber au charme des combats épiques et naïfs menés à l’encontre de monstres patibulaires par son irrésistible héroïne, surtout lorsqu’elle remporte le cœur d’une princesse.

    INFOS | Helen nu-pieds et les géants / Andy Jones ; ill. de Katie Brosnan. Montréal : Planète rebelle, 2023, 115 p. (Coll. « Perdre le nord », no 3).

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité