Samedi, 18 mai 2024
• • •
    Publicité

    Refus par Québec de financer le projet immobilier de Maison Plein Cœur

    Dans son infolettre du 14 aout, la Maison Plein Cœur (MPC) annonçait que, malheureusement, son projet d’agrandissement et de construction d’une toute nouvelle aile avait été refusé par le gouvernement du Québec et ce, sans donner d’explication. D’une valeur se situant entre 11 et 12 M$, cette aile de cinq étages s’ajoutait à la bâtisse actuelle. La présentation de cet édifice relié à l’ancien avait été faite le 6 juin dernier et avait suscité l’enthousiasme général puisque cela allait fournir plus d’une vingtaine de logements sociaux pour des personnes vivant avec le VIH-sida. La rénovation de l’édifice de la rue Dorion à elle seule doit être financée à la hauteur de 2 à 2,5 M$ pour un coût total de près de 12 M$. 
     
    Le projet avait été proposé au gouvernement du Québec dans le cadre du programme «Initiative de construction rapide de logements» ou ICRL. Bien qu’il s’agit d’un programme fédéral, il est administré par le gouvernement provincial au Québec et par les villes ailleurs au Canada.

    «Nous sommes très surpris, étonnés et déçus de cette décision-là», a commenté Denis-Martin Chabot, qui est gestionnaire au développement à la Maison Plein Cœur. «C’est un très beau projet [pour les personnes vivant avec le VIH-sida]. On ne comprend pas que le gouvernement du Québec n’a pas retenu ce projet-là. Pour nous, c’est vraiment, mais vraiment incompréhensible […]», a-t-il poursuivi. 

    «La COCQ-SIDA partage la déception de la Maison Plein Cœur suite au refus de son projet d’agrandissement par le gouvernement du Québec dans le cadre du programme fédéral Initiative de construction rapide de logements. Nous savons que le besoin de logements abordables va au-delà de la simple question du logement pour des personnes vivant avec le VIH. Être logé.e stablement est incontournable pour pouvoir bien vivre et, bien sûr, gérer sa santé adéquatement. Nous regrettons ainsi que le Québec ait manqué une opportunité de soutenir un projet en lien avec le logement qui promettait d’avoir un impact sur la santé des personnes vivant avec le VIH», de déclarer pour sa part Ken Monteith, directeur général de la Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-SIDA). 

    Ce qui est le plus surprenant dans ce dossier est que l’agrandissement de la Maison Plein Cœur avait déjà reçu l’aval de l’administration municipale. «La Ville de Montréal avait approuvé notre projet, allant même jusqu’à financer la demande d’approbation du PPCMOI (Projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble)», peut-on lire dans l’infolettre. «On a eu le soutien de la Ville qui a financé les études […] Avec cet appui, on n’avait pas à faire de démarches supplémentaires [donc, nous étions sur la bonne voie pour une approbation]», de rajouter Denis-Martin Chabot.

    En plus, il faut noter ici qu’on est en plein crise du logement au Québec et au Canada et que cela aurait fourni un certain nombre de lieux de vie stables pour une population vulnérable. Il y a quelques jours, le premier ministre Justin Trudeau lui-même avait avoué qu’il n’y avait pas eu de construction suffisante de de logements, y compris de logements sociaux, depuis une quarantaine d’années.

    «Nous soulignons que la COCQ-SIDA et ses membres ont demandé de rencontrer le ministre de la Santé pour discuter de notre réponse collective au VIH, y compris des questions de logement. Nous attendons toujours une réponse de la part du gouvernement», à souligné Ken Monteith.  Les responsables de la MPC avaient planifié que la construction de l’édifice devait se terminée quelque part en 2026. «Nous allons voir quelles autres sources alternatives peuvent financer un tel projet, a continué Denis-Martin Chabot. C’est sûr que cela retarde quelque peu la mise en œuvre de tout ce projet-là, mais nous avons bon espoir de cogner à d’autres portes […]»

    C’est certain que c’est un coup dur pour la Maison Plein Cœur qui offre des services aux personnes séropositives depuis 1991. D’autant plus qu’un de ses partenaires, la Fondation BBCM, annonçait que le Festival Black & Blue et le Carnaval des couleurs étaient annulés cet automne. «[…] Conséquemment, nous ne pourrons pas compter sur sa contribution habituelle à notre financement cette année en échange de nos services. L’an dernier, la Fondation BBCM avait versé 13 000 $ à Maison Plein Cœur», lit-on encore dans l’infolettre.

    Le 1er novembre prochain, on procèdera au lancement de la campagne annuelle de financement avec, entre autres, comme porte-parole Barbada et la chanteuse et collaboratrice à Fugues Julie Vaillancourt. «On se fixe comme objectif d’atteindre les 50 000$ cette année aussi», souligne Denis-Martin Chabot. C’est donc un dossier à suivre pour ce qui est de ce projet immobilier… 

    INFOS | Maison Plein Cœur 1611, rue Dorion, Montréal.
    T. 514-597-0554 ou  https://www.maisonpleincoeur.org

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité