Donatella Versace s’en prend au gouvernement italien de Giorgia Meloni et sa politique homophobe

Lors d’une remise de prix, la styliste italienne Donatella Versace a vivement critiqué la politique homophobe et transphobe du gouvernement de Giorgia Meloni.

Invitée sur scène pour recevoir un prix lors de la Fashion Week de Milan, la styliste italienne s’est lancée dans un inattendu discours où elle invective les prises de positions homophobes du gouvernement italien. « Notre gouvernement est en train d’enlever aux gens le droit de vivre comme ils le souhaitent », commence t-elle en faisant référence aux récentes lois de la Première ministre Giorgia Meloni qui ont annulé le statut parental des couples gays et lesbiens.

PUBLICITÉ

« Ils restreignent nos libertés. Nous devons tous lutter pour la liberté, à une époque où les personnes trans subissent encore une violence terrible, une époque où les enfants de couples de même sexe ne sont pas considérés comme leurs enfants, une époque où les voix des minorités sont attaquées par de nouvelles lois », continue t-elle avant d’être ovationnée par le public.

Cette prise de position de Donatella Versace intervient à un moment charnière pour l’Italie, où les LGBTphobies se normalisent davantage de jour en jour. Toujours lors du discours, elle déclare à propos de son défunt frère Gianni : « J’avais 11 ans lorsqu’il m’a dit qu’il était gai. Pour moi, cela n’a rien changé. Je l’aimais et je me fichais de savoir qui il aimait ».

Son discours a été applaudi par le Parti Gay italien : « Elle a clairement montré à quel point ce gouvernement diminue les libertés et les droits de la communauté LGBTQ », a déclaré Fabrizio Marrazzo, porte-parole du Parti Gay et du référendum pour le mariage pour tous·tes.

PUBLICITÉ

Du même auteur

SUR LE MÊME SUJET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité