Samedi, 22 juin 2024
• • •
    Publicité

    La lettre de suicide d’un homme qui dénonce l’emprise de la drogue

    La lettre d’un français gai de 39 ans, rendue publique sur Instagram le 26 septembre 2023 a fait le tour des réseaux sociaux. Le matin même, le corps d’un homme a été retrouvé sur une plage de Lacanau en Gironde.

    Ce texte déchirant, il l’a lui-même publié sur son compte Instagram

    Sur quatre pages, il se confie à cœur ouvert sur sa détresse, cette « spirale infernale » qu’il traverse depuis plusieurs années, annonçant sa décision de mettre fin à ses jours. « Je souris, mais intérieurement je crie… je blague mais intérieurement je pleure », commence-t-il, avant de revenir sur les épreuves extrêmement douloureuses, marquées par l’homophobie, auxquelles il a été confronté. « J’ai toujours trouvé le monde dur, parfois cruel… dès l’enfance/adolescence où on me harcelait/frappait pour mon homosexualité », écrit-il. « J’AI CRU QUE LA DROGUE ME PERMETTRAIT D’ÉCHAPPER À CE MONDE FROID ET DUR »

    Aurélien lève également le voile sur ses addictions à la drogue. « Certaines statistiques le disent : « enfant battu devient violent une fois adulte » (mais il est possible d’inverser cette spirale !) Le milieu de la nuit fréquenté à trop haute dose devient alors toxique quand vous ne fréquentez plus que ça… Combien de paroles, de gestes, d’attitudes malveillantes, souvent sans même s’en rendre compte… sans doute sûrement à cause des drogues », poursuit-il. « La drogue donne un sentiment de bien-être, elle permet d’oublier, et avec le temps elle rend malheureusement insipide tout le reste […] J’ai cru que la drogue me permettrait d’échapper à ce monde froid et dur […] Peu de gens (en dehors de la nuit) connaissent mon addiction, car je la cache sous mon sourire mais je me bats depuis 3 ans maintenant avec elle. » Il se livre ensuite sur « sa première addiction, bien avant la drogue » – son addiction au sexe.

    À la fin de sa lettre, Aurélien s’adresse ainsi à sa famille : « Pardonnez-moi de vous laisser. Ne vous reprochez rien. Vous avez été merveilleux », écrit-il, expliquant que son suicide est « le mieux à faire » pour « sortir de cette impasse ». Et de conclure : « Je regarde ce dernier coucher de soleil… c’est une belle fin je trouve… ne me pleurez pas… dites-vous que je suis à présent libre. » 

    Le jour même, aux alentours de 10h30, le corps sans vie d’un homme a été découvert sur la plage de l’Alexandre, au nord de Lacanau-Océan en Gironde, selon les informations de « Sud-Ouest ». Le lendemain, son frère Marc a publié un message sur son propre compte Instagram pour confirmer qu’il s’agit bien du corps d’Aurélien, rapportent nos confrères de « Komitid ». « J’ai la lourde tâche de vous annoncer que c’est bien le corps de mon petit frère qui a été retrouvé sur une plage, a-t-il écrit. Et de tous vous remercier : de la part de mes frangins, frangine et parents. P’tit frère tu [ne] voulais pas mûrir. Tu tombes avant l’automne juste avant de fleurir. Allez repose-toi. » 

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité