Jeudi, 18 juillet 2024
• • •
    Publicité

    Le festival Québec en toutes lettres à la fois territoire de la mémoire et mémoire du territoire

    Le festival Québec en toutes lettres invite le public à sa 14e édition, qui se tiendra du 12 au 22 octobre. Cette grande fête littéraire se déploiera dans plusieurs lieux de la ville grâce à une programmation diversifiée d’arts publics, de performances, de spectacles et de rencontres. L’événement de cette année s’articule autour d’un vers de l’autrice et poète Nicole Brossard : « nous sommes plusieurs avec un surplus de mémoire à rêver ».

    « Les propositions de la 14e programmation du festival Québec en toutes lettres en explorent plusieurs liens se tissent entre la mémoire et le territoire et s’intéressent en particulier au confluent des espaces physiques et psychiques et des mémoires individuelles et collectives », déclare Isabelle Forest, responsable de la direction artistique. « Ce lieu de tous les possibles, là où l’avenir se bâtit sur un long rêve commun, ce rêve qui traverse les générations et les frontières, c’est surtout cela qui m’a animée durant ces années où j’ai assuré la direction artistique et la programmation du festival. »

    Profitant de la venue de représentant.e.s des villes littéraires UNESCO, le spectacle d’ouverture Multivox, réunissant une trentaine d’artistes sur la Place D’Youville, s’articulera autour de poèmes de 23 auteur.trice.s de villes littéraires UNESCO.

    Une diversité de spectacles
    L’auteur Yanick Villedieu, notamment connu pour avoir longtemps animé l’émission Les années lumière à l’antenne de Radio-Canada, nous plongera (le 13 octobre, au Musée de la civilisation) dans Lettres biologiques, amours interdites, qui relate la correspondance intimes soutenue entre le frère Marie-Victorin et Marcelle Gauvreau.

    La metteure en scène Natalie Fontalvo promet une relecture féministe d’un classique d’Ernest Hemingway avec Le vieil homme et la mer : au-delà des mots. Performance littéraire, poésie, théâtre, vidéo sont convoqués pour donner vie à ce monument de la littérature mondiale. Parmi les interprètes sur scène, on pourra voir le comédien Jack Robitaille lors de ce spectacle présenté à la Salle Multi le 18 octobre.

    Également à la Salle Multi du complexe Méduse, Savèches, une fragmentation contemporaine en trois mouvementssera porté sur scène le 14 octobre. Cette version théâtralisée du recueil de poésie de Jonathan Roy porte à la scène les mots torchères de cet auteur qui aborde les enjeux entourant l’agitation perpétuelle du monde virtuelle.

    Le Championnat des arts littéraires mixtes, de retour pour la troisième année, prendra place le 20 octobre dans un haut-lieu de la lutte à Québec : le centre Horizon de Limoilou. Organisé par Spoken Word Québec, c’est vraiment un championnat, un combat de la parole. Empruntant le décorum des arts martiaux mixtes et de la lutte, cette soirée épique réunira six artistes de disciplines littéraires différentes qui s’affrontent sur le ring afin de remporter le convoité titre de champion ou championne de Spoken Word Québec. Les lutteurs et lutteuses tenteront de gagner la faveur du public lors d’épreuves oratoires sur musique improvisée. Avec Calamine, Laura Doyle-Péan, Narcisse (Jori Pedneault) et Utopia (Phile Després).

    Plusieurs moments d’étonnement!
    Les rencontres d’autrices et d’auteurs ainsi que les tables rondes font partie de l’identité du festival Québec en toutes lettres. Parmi les invité.e.s, notons Nicole Brossard, Caroline Dawson, Jean Sioui et l’écrivain français François-Henri Désérable.

    Les Escales gourmandes seront de retour en librairie. Sept auteur.trice.s s’installeront dans une librairie indépendante pendant deux heures pour discuter et performer avec le public. Boissons chaudes et pâtisseries ajouteront une touche supplémentaire de bonheur! Parlant de bonheur, l’actrice et autrice Louise Portal se prêtera aussi au jeu de l’atelier d’écriture épistolaire au Monastère des Ursulines. Plusieurs installations vont animer la ville, dont l’œuvre textile littéraire La survivance des lucioles réalisée à partir de témoignages récoltés par les artistes pluridisciplinaires Sarah-Jane Ouellet et Jo Leblanc. Le vernissage, jumelant poésie et performance, aura lieu aux Salons d’Edgar, rue Saint-Vallier Ouest. L’œuvre sera exposée dans les vitres de l’établissement jusqu’au 22 octobre.

    Cette année encore, Ceci n’est pas une pub affichera les vers et les illustrations d’une cinquantaine d’artistes partout dans la ville. Les friands des mots pourront aussi assouvir leur faim avec Bonbons à lire. Deux distributrices ont été reconverties pour offrir non plus des chips ou des boissons gazeuses mais des fragments littéraires inédits et gratuits. Elles seront installées dans les quartiers Montcalm et Limoilou. Le festival n’aurait pas la portée qu’il a sans les événements publics et extérieurs. Dans le lot, la nouvelle production Les Éphémères visitera les parcs ou bibliothèques de la ville. Cette troupe de saltimbanques qui jonglent aussi bien avec les sons qu’avec les mots proposera des séances d’écriture… et de divination littéraire !

    INFOS | Le festival Québec en toutes lettres, du 12 au 22 octobre
    https://www.quebecentouteslettres.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité