Vendredi, 21 juin 2024
• • •
    Publicité

    Au revoir Claude!

    Claude Cormier avait une approche lyrique et « conceptualiste » de l’aménagement des espaces publics laissant une empreinte colorée et des plus originales sur les villes nord-américaines. Retour sur les réalisations de ce concepteur d’espaces innovants connu entre autres pour les Boules roses et ses 18 nuances de gay, mais pas uniquement…

    Architecte paysagiste émérite, Claude Cormier est décédé le 15 septembre 2023 à l’âge de 63 ans, à Montréal, à la suite de complications liées au syndrome de Li-Fraumeni, une maladie génétique rare caractérisée par une prédisposition à développer différents types de cancer.

    Les réalisations de Claude Cormier débordent du cadre traditionnel de l’architecture de paysage pour tisser des liens entre le design urbain, l’art public et l’architecture. À l’instar de leur créateur, les paysages de Claude Cormier sont tout sauf conventionnels, ils exaltent l’artifice et mêlent subrepticement la réalité et la surréalité. Une attitude à la fois irrévérencieuse et rigoureuse envers l’histoire et une foi inébranlable en la puissance du design sont des traits caractéristiques de son approche. Par l’utilisation courageuse de la couleur, des motifs et de la texture, l’optimisme contagieux et l’humour subversif de Claude Cormier se transforment en espaces sérieusement enjoués.

    Il est la force créatrice de plusieurs places publiques et parcs urbains parmi les plus aimés de Montréal et Toronto, les plus joyeux et les plus acclamés par la critique au Canada tels que la place D’Youville, le square Dorchester, les Boules roses et ses 18 Nuances de gai, la plage de l’Horloge, L’Anneau de la Place Ville Marie, la plage urbaine HtO, Sugar Beach, Berczy Park, Love Park et plusieurs autres. Sa carrière a débuté au début des années 1990 avec des projets d’installations artistiques paysagères qui ont littéralement brisé les conventions de l’aménagement paysager au Canada, et avec des projets qui ont déployé des narratifs de design clairs, des techniques de l’art conceptuel, de l’abstraction et l’utilisation audacieuse de la couleur.

    Claude Cormier a étudié l’histoire et la théorie du design à l’université Harvard, l’architecture de paysage à l’Université de Toronto et l’agronomie à l’université de Guelph. En 1994 il fonde Claude Cormier Architectes Paysagistes, qui deviendra Claude Cormier et Associés (2011) puis CCxA (2022). Depuis, la firme a eu le privilège de travailler sur des projets de grande envergure à Montréal, Toronto et aux États-Unis et a remporté plus de 100 prix et mentions.

    En 2005, il est sélectionné en tant qu’Emerging Voice for North America par The Architectural League of New York et choisi par l’influente revue newyorkaise Fast Company comme l’un des quatorze designers internationaux qui propulsent le design. En 2009, il est reçu chevalier de l’Ordre national du Québec, la plus prestigieuse distinction accordée par le gouvernement du Québec. Au printemps 2010, la Graduate School of Design de l’Université Harvard a présenté une exposition exclusive de l’ensemble de son œuvre intitulée « Erratics« .

    Plus récemment, la firme a été sélectionnée par les éditions Phaidon Press pour une publication réunissant 30 architectes paysagistes reconnus mondialement pour le caractère innovant de leur pratique. Serious Fun, The Landscapes of Claude Cormier, le premier livre entièrement consacré au travail de la firme, écrit par les auteurs Marc Treib et Susan Herrington, est publié aux Éditions ORO en 2021.

    Grand amoureux de la ville, de la culture et de l’art, Claude Cormier a véritablement ouvert une nouvelle voie en architecture de paysage avec une œuvre poétique, inspirante et édifiante qui remet en question l’orthodoxie moderniste de l’espace public, mais qui est aussi pratique et appréciée dans un contexte populaire. Il invite les gens à rire, à se rassembler, à voir les choses différemment. 
     
    Animé par la volonté de redonner comme lui-même avait reçu au début de son parcours et orateur hors pair, il a livré une multitude de conférences à travers le monde. En 2020, afin de soutenir les étudiants et souligner l’importance de la profession, il effectue un don majeur en créant la Bourse Claude Cormier en architecture de paysage de l’Université de Toronto.

    Une rétrospective majeure intitulée Serious Fun : The Landscapes of Claude Cormier par Marc Treib et Susan Herrington, a été publiée en 2021, soulignant l’importance et le caractère unique de son œuvre.
    Récemment, le changement de nom de sa firme de 15 professionnels pour devenir CCxA a marqué le passage du flambeau à ses collaborateurs de longue date – Sophie Beaudoin, Marc Hallé, Guillaume Paradis et Yannick Roberge – qui s’engagent à perpétuer une démarche unique à la croisée du design et de l’art, de la nature et de l’artifice.  

    INFOS : https://ccxa.ca 

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Décorhomme

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité