Samedi, 22 juin 2024
• • •
    Publicité

    Réinventer le banc public en mouvement collectif et en musique

    Les créateurs des Balançoires musicales, Daily tous les jours, présentent Daydreamer, une série sculpturale de bancs berçants qui composent une musique douce et encouragent les mouvements synchrones.

    Conçue pour initier un rituel autour d’un moment de suspension dans l’espace urbain, elle encourage une expérience collective au cœur d’un paysage sonore apaisant. Les bancs de Daydreamer sont configurables et personnalisables pour divers environnements intérieurs et extérieurs.

    Peut-on construire des villes pour rêverie collective? 
    Daydreamer réinvente le banc public en invitant à se bercer lentement
    et en synchronicité les uns avec les autres pour apporter une dimension thérapeutique à l’espace public.

    En fait, le bercement est reconnu pour engendrer le daydreaming, que l’on pourrait traduire de l’anglais par une rêverie en plein jour, qui réduit le stress et l’anxiété, alors que différentes études démontrent que l’activité synchrone, elle, renforce un sentiment de proximité et d’empathie au sein d’un groupe, bien au-delà du moment où il est réuni.
    Composantes, interaction
    Trois longs bancs pivotants sont munis de systèmes de son et de senseurs. Chaque banc est recouvert de chêne blanc canadien avec une arche en aluminium thermolaqué et peut accueillir jusqu’à quatre personnes. Des lumières DEL interactives sont intégrées aux arches et sous les assises pour accentuer le mouvement.  Lorsque l’on s’y berce, de la musique et des animations lumineuses sont déclenchées, fusionnant les mouvements analogiques et numériques. Les bancs basculent entre quatre quartiers,
    ou effectuent une rotation de 360°. On peut s’asseoir pour les faire tourner, ou tenir leur arche d’une position debout, ou encore d’un fauteuil roulant. Peu importe comment un banc est poussé, le mécanisme à l’intérieur du centre de pivot garantit un mouvement toujours lent. Les bancs sont fabriqués et assemblés à Montréal.

    Voix, collaboration
    Tous les sons de l’œuvre sont des enregistrements de voix humaines. Les notes chantées dépendent de la position des bancs et de la direction de déplacement. Le volume des voix est dicté par la vitesse. En associant plusieurs paramètres musicaux à différents états et paramètres physiques, un lien gestuel est créé entre le mouvement du corps et la musique. Chaque banc occupe un registre musical légèrement différent : soprano, alto et ténor. Les voix chantent des partitions plus complexes lorsque des bancs se bercent an synchronicité. L’ensemble est une tapisserie évolutive et organique ponctuée de montées et de relâches, de mouvement et de calme.

    Diversité, inclusion
    Daydreamer stimule des connexions informelles au sein d’un vaste public. La rotation très lente permet aux personnes âgées et aux enfants de jouer en toute sécurité, alors que l’arche permet aux personnes en fauteuil roulant de faire tourner le banc et de participer à la création musicale. L’expérience est un doux spectacle mêlant son et lumière,
    offrant une diversité sensorielle de manière apaisante.

    Prix
    Daydreamer a remporté un prix Numix dans la catégorie in situ, et le prix de la « Meilleure installation d’art public » à HUB Montréal.

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité