Dimanche, 14 juillet 2024
• • •
    Publicité

    Le pape accepte la démission d’un évêque polonais après un scandale dans son diocèse

    Comment ne pas penser à Sodoma livre évènement de Frédéric Martel, paru en 2019, sur l’homosexualité dans les hautes sphères de l’Église catholique ? Le pape François a accepté, ce mardi, la démission de Mgr Grzegorz Kaszak, un évêque polonais dont le diocèse est ébranlé par un scandale d’une orgie gaie organisée dans l’appartement d’un prêtre.

    Le Vatican n’a pas dévoilé les raisons ayant poussé Mgr Kaszak à démissionner de son poste de chef du diocèse de Sosnowiec, dans le sud-ouest de la Pologne. À 59 ans, il est encore loin de l’âge normal de la retraite, fixé à 75 ans. Mais son diocèse est sous les feux de l’actualité depuis que l’un de ses prêtres a fait l’objet d’une enquête criminelle pour avoir prétendument organisé une orgie dans son appartement de Dąbrowa Górnicza. Rien d’illégal en soi. Sauf que l’un des participants à cette orgie s’est effondré après avoir fait une overdose impliquant de pilules contre les troubles de l’érection et des drogues récréatives.

    Le prêtre a un temps été soupçonné de « non-assistance à personne en danger », pour avoir prétendument tenté d’empêcher les secours d’entrer dans l’appartement. Dans une déclaration envoyée à la presse quelques jours après l’éclatement du scandale, il a nié ces accusations tout en s’interrogeant sur la définition du terme « orgie ». Il n’a finalement fait l’objet d’aucune poursuites.

    En revanche, il a été sanctionné par les instances ecclésiales. Le 21 septembre, Mgr Kaszak a démis le prêtre de toutes ses fonctions et a entamé un procès canonique interne, dont l’issue pourrait aboutir à une défroque ou à une laïcisation, selon une déclaration publiée sur le site web du diocèse.

    Ce n’est pas le premier incident impliquant des membres du clergé du diocèse. En 2010, le recteur par intérim du séminaire de Sosnowiec aurait été impliqué dans une bagarre dans un bar gai. Pendant un an, il a pu rester à son poste. Le Saint-Siège est finalement intervenu pour dissoudre le séminaire.

    En mars 2023, le cadavre d’un diacre de 26 ans a été retrouvé avec des blessures suggérant un homicide. Les procureurs locaux ont déclaré qu’il avait été tué par un prêtre de 40 ans qui s’était ensuite suicidé.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité