Mercredi, 17 juillet 2024
• • •
    Publicité

    Kevin Lambert remporte le prix Médicis pour son roman «Que notre joie demeure»

    Le prix Médicis a été remis jeudi 9 novembre à Kevin Lambert pour Que notre joie demeure, consacrant une fois de plus cette étoile montante de la littérature québécoise. 

    Pour ce roman, l’auteur queer de 31 ans avait déjà remporté, fin octobre, le prix Décembre, une autre distinction convoitée en France qui est accompagnée également d’une bourse de 15 000 euros (22 000 $ CA).

    Avec son écriture immersive, Kevin Lambert fait pénétrer le lecteur dans les secrets bien gardés de la classe dominante. Ce troisième roman offre une peinture édifiante des puissants de ce monde, à travers le portrait de son héroïne Céline et de ses proches.  Critique grinçante de la bonne conscience des personnes dominantes, Que notre joie demeure a d’abord été publié au Québec en septembre 2022. Il a suscité l’enthousiasme de la critique Québec, puis en France, où le libre a été publié en août dernier aux éditions du Nouvel Attila.

    En juillet, Kevin Lambert avait vivement répondu à la critique littéraire du premier ministre François Legault, qui avait encensé Que notre joie demeure sur le web. L’auteur avait accusé le chef caquiste d’être à la tête d’un gouvernement qui alimente la crise du logement dépeinte dans son roman.

    Le Médicis, qui est doté d’une bourse de 15 000 euros est décerné depuis 1958. C’est l’un des prix littéraires d’automne les plus prestigieux en France, décrit comme « l’anti-Goncourt » parce qu’il a été créé pour couronner une œuvre dont l’auteur n’a pas encore une notoriété correspondant à son talent. Kevin Lambert l’a emporté au deuxième tour avec six voix contre quatre à la Marocaine Salma El Moumni, avec Adieu Tanger

    Kevin Lambert est le troisième Québécois à être couronné du Médicis, après Marie-Claire Blais, en 1966, pour Une saison dans la vie d’Emmanuel (publié chez Grasset en France), et Dany Laferrière, en 2009, pour L’énigme du retour (Grasset). 

    « C’est un immense honneur de lui succéder, car [Marie-Claire Blais] est une source d’inspiration constante pour moi », a déclaré Kevin Lambert à l’issue de la proclamation, en ajoutant que les jurés du Médicis étaient les premiers à l’avoir « repéré ».

    Kevin Lambert a été écarté en octobre de la course au prestigieux prix Goncourt, mais ce n’est pas la première fois qu’un de ses romans se fait remarquer par le jury du Médicis : Tu aimeras ce que tu as tué était parmi les finalistes en 2021, et Querelle de Roberval, dans la première sélection du prix en 2019. Il a également remporté le Prix de la page 111, en France, en octobre dernier.

    Pour lire notre entrevue avec Kevin Lambert

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité