Mardi, 25 juin 2024
• • •
    Publicité

    Tremblements, Debbie Lynch-White seule en scène

    Est-ce que le travail humanitaire, et le côtoiement de populations en grande souffrance peut nous donner une raison de vivre suffisante, nous apporter la satisfaction d’avoir été utile à son prochain ? Dans Tremblements, écrit par Christopher Morris, ce sont les questions existentielles essentielles qui traversent Marie, qui de retour à Montréal après un de missions à l’étranger pose un regard critique sur elle, sur son travail. Cela a-t-il un sens ?

    Seule en scène pour la première fois, Debbie Lynch-White sera cette travailleuse humanitaire qui réfléchit à toutes les questions qui se posent quand on a choisi d’apporter sa pierre dans le sauvetage de l’humanité, dans une mise en scène d’Édith Patenaude, nouvellement nommée directrice artistique de l’Espace GO. La rencontre de Marie avec un médecin allemand, Wolfgang, avec qui elle partage l’expérience du terrain lui apportera un peu de sérénité dans sa vie bouleversée par ce qu’elle a vu et vécu ?
     
    En fait, tout au long de Tremblements, Marie s’adresse à Wolfgang, le seul avec lequel elle peut vraiment partager, en quête de réponse et de compréhension de ce monde d’horreur dont elle a été la témoin en un sens impuissante malgré tout son engagement. Christopher Morris, metteur en scène, comédien et aussi dramaturge a plusieurs fois transformé ses propres expériences en textes de théâtre, et tente ainsi de nous plonger dans ce qu’il a pu ressentir et partager par la voix de ses personnages ses réflexions sur l’empreinte des « sauveurs blancs ». En somme, cette volonté de vouloir sauver les populations dans des pays en guerre ne participe-t-il pas en négatif de la même démarche que celle qui les a amenées à les conquérir quelques siècles plus tôt. Une perception de soi narcissique et néocoloniale qui oblige quand on est honnête avec soi-même et avec les autres à soumettre à la question nos intentions, nos valeurs et notre morale.

    À travers le récit de Marie, c’est à ce questionnement que le public sera soumis et peut-être que nos certitudes vivront quelques tremblements.

    INFOS | Du 14 novembre au 2 décembre 2023 à l’Espace Go
    Tremblements de Christopher Morris. Traduction : Maxime Allen.
    Mise en scène : Édith Patenaude
    https://espacego.com

    — Article publié le 27 octobre 2023

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité