Lundi, 22 juillet 2024
• • •
    Publicité

    CDR4 Episode 2: Quand les queens nous vendent du rêve, on saute sur l’aubaine!

    Tout au long de la nouvelle saison de Canada’s Drag Race, Fugues vous présente un «con-dansé» (parce que c’est toujours plus le fun en dansant) du dernier épisode. À la suite de la non-élimination de jeudi dernier, on attendait avec impatience la twist dans ce deuxième épisode.

    Cette chronique sur les épisodes de la Saison 4 de Canada’s Drag Race est rendu possible grâce au soutien de NOUS.

    nous-made-825x550_2

    Semaine 2 de la 4e saison de Canada’s Drag Race (CDR4)

    Alerte aux divulgacheurs (oui, oui, ça veut dire… spoiler alert)

    Brooke Lynn Hytes entourée des juges réguliers (Traci Melchor et Brad Goreski) et du juge invité (RaJah O’hara)

    On n’a jamais une deuxième chance de faire une première impression… sauf si on est à Canada’s Drag Race! Eh oui, la Montréalaise Sisi Superstar et Melinda Verga, qui se sont retrouvées dans le bottom la semaine passéeont pu remettre le couvert.

    Ont-elle finalement vécu leur moment de rédemption… ou reçu leur jugement de condamnation?

    Les vendeuses de Tupperware peuvent se rhabiller
    Adaptons le fameux « Téquila, Heineken : pas le temps de niaiser! » à Drag Race : « Scénario, impro : pas le temps de niaiser avec un Mini Challenge! » Oui, les queens se sont fait catapulter directement dans le Maxi Challenge, et probablement l’un des plus stressants avec The Snatch Game.

    En équipe, elles se sont vu confier la mission (kamikaze?) de vendre un produit dans le cadre d’une émission de télé-achat de 4 minutes, et ce, en direct avec une seule prise, devant une Brooke Lynn Hytes analytique et les autres queens. Voici qui aurait pu vendre un frigidaire à un Eskimo et qui devra nous offrir un remboursement. 

    Équipe 1 

    Sisi Superstar, Kiki Coe, Denim

    Il n’aura fallu que quelques secondes avant qu’elles oublient leurs textes… et que Sisi se mette à combler tous les temps morts avec une séquence de « That’ll do! ». Alors qu’elles devaient vendre les Shade Blockers, des lunettes qui vous parent des shades les plus nocives, nos queens auraient eu tout intérêt à nous démontrer l’efficacité de leur produit avec de vraies remarques cinglantes… mais on présume que That’ll do… or not?

    Équipe 2

    Melinda Verga, Kitten Kaboodle

    Qui de mieux pour témoigner des vertus de la chaussure sans talon Fierce Flat que les doyennes de la saison, victimes de crampes aux mollets à répétition? Dès la période d’écriture, on pressentait que ces deux-là allaient valser aisément à travers cette épreuve.

    On ne s’est pas trompé (pour une fois, le montage ne nous a pas joué un vilain tour en nous faisant miroiter un faux espoir). Kitten a certainement passé des soirées d’insomnie à regarder Shopping TVA pour enchaîner les blagues si facilement. 

    Équipe 3  

    Venus, The Girlfriend Experience, Aurora Matrix

    Un départ en lion… et une finale en chaton. Le trio, qui présentait le soutien-gorge Tip Tits (muni de poches assoiffées de 20 $), a commencé en force, avec de bons personnages et des lignes punchées.

    Bien que Venus tenait les commandes bien solidement, les turbulences ont commencé à perturber « l’équipage » dès que The Girlfriend Experience s’est mise à décrocher encore et encore. Mayday!

    Équipe 4

    Luna DuBois, Aimee Yonce Shennel et Nearah Nuff

    Aimee revêtait fièrement son Party Poncho, idéal pour les big reveals, mais on aura attendu jusqu’à la fin pour que le party lève! Finalement, la seule chose qui a levé, c’est notre corps de notre chaise pour quitter les lieux.

    Comme animatrice, Luna nous a offert une performance one note, et ce n’est pas trop le style de musique qui met le feu au plancher de danse. 

    Les précieuses du runway
    Avec le thème Gemstones, le runway a donné lieu à des visions étincelantes, comme le catsuit et la cagoule sertis de diamants à Venus, le tigre de Luna DuBois (on le veut sur notre boîte de Frosted Flakes!) et la pierre de lune mutante de Denim

    Tout allait bien jusqu’à ce que Brad fasse remarquer à Sisi que défiler sans chaussures est un privilège réservé à Cendrillon (et encore là, elle en a toujours au moins une sur deux). 

    Les jeux de mot winner
    « It’s Dua Leafa! » – Brad, faisant référence au feuillage luxuriant de la robe de Kiki.

    « Not today, Satin, not today! » – Brooke Lynn, faisant un clin d’œil au satin de la cape de Melinda.

    « As a cat person, I’m feline-ing this look. » – Traci, commentant la tenue féline de Luna. 

    On ronronne pour la gagnante  
    Sans surprise, c’est Kitten qui a remporté le Maxi Challenge. Et BAM! Revirement! Brooke Lynn lui annonce que, grâce au pouvoir du Golden Beaver, elle pourra, tout comme les futures gagnantes, choisir qui des 3 queens en danger pourra se sauver du lipsync. Kitten a lancé sa bouée de sauvetage à The Girlfriend Experience, visiblement ébranlée.

    À l’issue d’un lipsync for your life durant lequel Luna a particulièrement connecté avec les paroles de I’m with You, d’Avril Lavigne, Sisi a dû quitter la compétition.

    Elle nous a fait bien rire avec son : « C’est la fin d’un rêve pour moi, mais je vais vous revoir dans vos cauchemars… That’ll do! »    


    INFOS: Cette quatrième saison de Canada’s Drag Race est diffusée sur Crave, ainsi que sur l’application WOW Presents Plus. Chaque nouvel épisode est disponible dès le jeudi soir 21h.

    Vous pouvez également visionner chaque émission en groupe devant public au bar Cocktail, rue Sainte-Catherine à Montréal, les jeudis soirs. Animation dès 20h30. Arrivez tôt.


    SUIVEZ NOUS

    • Instagram: https://www.instagram.com/celebronsnous/ 
    • TikTok: https://www.tiktok.com/@made_nous 
    • Facebook: https://www.facebook.com/made.nous   
    • Né d’une collaboration entre certains piliers du secteur du divertissement, tels que le Fonds des médias du Canada (FMC) et Téléfilm Canada et d’une trentaine d’autres partenaires de l’industrie dont Cineplex, Radio-Canada, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision et plusieurs autres, NOUS (MADE en anglais) célèbre le potentiel canadien dans le domaine du cinéma, de la télévision, des jeux vidéo et du divertissement numérique, et ce, tant ici qu’ailleurs.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité