Mercredi, 19 juin 2024
• • •
    Publicité

    Le Protocole, une nouvelle adresse kink à explorer

    Teintes chaudes de brun, de rouille des murs de brique, un éclairage discret, des fauteuils, des sofas confortables, des tables aux allures de cages, des œuvres ayant des touches de rouge pour rendre ça encore plus kinky, vous êtes bien au tout nouveau resto-bar Le Protocole, juste en face de Chez Priape. Le Protocole, ouvert depuis le 2 novembre dernier seulement, offre un endroit unique et original dans le Village.

    Une grande croix de Saint-André ne laisse aucun doute quant à l’orientation pleine et entière du Protocole vers le fétichisme et le BDSM. La communauté fétiche sera accueillie à bras ouverts, mais évidemment n’importe qui peut y aller. Marc-André et Abigael, les très sympas proprios de ce nouveau commerce, encouragent d’ailleurs cette mixité et des échanges harmonieux entre les clientèles dans un objectif d’ouverture. Mais il faut y aller aussi pour le menu qui recèle de petits secrets à savourer à deux ou à plusieurs ! 

    Ouvert du jeudi au samedi de 16 h à 1 h, ce nouveau resto-bar n’offre pas qu’une belle ambiance, il force souvent les gens à faire des choix difficiles tellement son menu vous fera saliver… Magret de canard (sur un lit de purée de céleri rave et ainsi que des choux de Bruxelles), brochette de crevettes, gravlax de saumon du Pacifique (avec sa sauce au mascarpone), planches divines de charcuteries et de fromages avec une large variété de produits frais, etc. « Le fromage halloumi grillé n’est pas commun, il est préparé ici par les gens en cuisine et on concocte ici même toutes les sauces, etc. Souvent, les présentations sont très belles […] Nos planches de charcuteries et fromages sont très copieuses et très populaires auprès de la clientèle », commente Abigael. Et ce, à des prix bien, bien raisonnables. « Nous préférons offrir des prix raisonnables et que des gens viennent plus souvent malgré le coût de la vie qui ne cesse d’augmenter, de rajouter Marc-André. On désire offrir le maximum à tout le monde et que les gens soient satisfaits et reviennent nous voir. »  

    On s’est laissé dire qu’il y a aussi toute une gamme de mocktails, des cocktails sans alcool, qui feront le bonheur de plus d’un. « On a même un shooter de tequila, avec du piquant, mais sans alcool, c’est vraiment à découvrir et c’est surprenant », dit Abigael. Il y a aussi des vins biologiques et nature en exclusivité chez Protocole.  Pourquoi s’installer dans ce secteur particulièrement ? « On ne se voyait pas aller ailleurs dans Rosemont ou le Quartier latin. On pensait que c’était dans le Village que l’on pouvait ouvrir un tel resto-bar axé sur le kink et le fétichisme et c’est quelque chose qui n’existe pas ailleurs à Montréal ou en Amérique du Nord, je crois bien », dit Abigael avec un large sourire. « Il faut comprendre que ce n’est pas une “salle de jeu” non plus, mais un endroit où l’on peut manger et prendre un verre et exprimer ses fétichismes. Ça répond aux besoins d’une clientèle curieuse qui n’avait pas d’endroit — à part les partys et certains événements — d’être ce qu’ils sont, y aller habillés en latex, etc. pour bouffer et non pas dans un donjon ou autre. Jusqu’à présent, la réponse est bonne de la part des gens et l’accueil des autres commerçants et de la SDC du Village est très bon aussi. On apprend à se connaître les uns les autres […] », rajoute Marc-André. 

    « On désirait avoir ici un service de qualité basé sur les valeurs du BDSM et du fétichisme que sont le respect, l’ouverture, le consentement, souligne Marc-André. Il y a un code de conduite à respecter, d’où le nom de Protocole. » « Les gens viennent ici, ils trouvent ça beau, ils sortent leur téléphone et commencent à prendre des photos ou des vidéos, mais peut-être que leurs voisins ne veulent pas être filmés ? Donc, il y a aussi cette notion qu’il faut respecter les autres, il y a des limites. On encourage aussi les gens à se parler, qu’ils échangent, toujours dans le respect », de renchérir Abigael. Le 6 décembre prochain, Le Protocole sera l’hôte du lancement du Festival d’art érotique de Montréal, une collaboration avec l’organisatrice Jennifer-Lee Barker. Le Protocole se veut un endroit de collaboration avec d’autres commerces et activités comme Priape, Mistr Bear, Il Boléro, ou encore Fierté Montréal ou le festival Week-end fétiche de Montréal. « On aimerait que le Protocole soit un endroit accueillant pour les communautés fétiches, que cela soit un safe space où les gens se sentent bien. On ne va pas commencer à mettre sur pied nos propres activités, il y a déjà des gens qui le font et qui le font bien. On va voir dans quelle mesure on peut collaborer avec eux […] », indique Marc-André.

    « En février, ce sera la Saint-Valentin, ce sera un moment charnière pour nous, on verra comment on peut souligner cet événement pour notre clientèle […] Nous sommes un resto-bar, pas un bar, pas un événement. On ne mettra pas de frais d’entrée, on veut rester le plus accessible que possible à tout le monde, mais on peut voir comment on peut collaborer avec des artistes, des artisans, des groupes qui organisent des activités […] », de dire Abigael. Que vous soyez « vanille », BDSM, puppies, kinky, etc., le monde du Protocole s’ouvre à vous pour une expérience à la fois de découvertes culinaires et d’ouverture vers l’autre…

    INFOS | Le Protocole Kinky Lounge, 1310, rue Sainte-Catherine Est, Montréal.
    Tél. 514-524-9484 ou https://kinkylounge.ca

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Consommations

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité