Mercredi, 19 juin 2024
• • •
    Publicité

    Michel Dorais : des mots pour guérir les maux

    C’est par cette simple formule que l’on pourrait aborder le parcours professionnel remarquable de Michel Dorais. Ses mots, ils prennent tantôt la forme d’écrits — articles, essais, livres, mémoires, chroniques… ; tantôt, ils se font paroles lors des congrès ou colloques auxquels il est invité, ainsi que dans les médias, partout dans la francophonie. En ce qui concerne les maux à soigner, ils vont des abus sexuels des garçons à la prévention du sida chez les jeunes marginalisés, de l’exploitation sexuelle des mineurs aux stigmatisations sociales issues des préférences sexuelles ou du genre. Cette propension à porter secours à autrui, Michel Dorais en a d’ailleurs fait l’objet d’un livre, Le Métier d’Aider.

    « Apprendre à dissocier le symptôme, écrit-il, qui est la partie visible du problème, de sa partie cachée, la plus importante, comme dans le cas des icebergs, permet de travailler avec plus d’efficacité. Dissocier la personne de son problème empêche de l’étiqueter en raison de ce problème, ce qui encourage sa résilience 1. »

    Détenteur d’un Doctorat en service social et d’un Postdoctorat en sociologie et anthropologie, il œuvre d’abord comme travailleur social en protection de la jeunesse durant une douzaine d’années, principalement auprès de jeunes LGBT et d’enfants ou adolescents victimes d’exploitation sexuelle. « Actif dès les années 1970 dans la promotion des droits et libertés, il a aussi défendu en tant qu’expert la première cause de discrimination envers une personne transsexuelle 2. »

    Il a collaboré ou milité au sein de plusieurs organismes LGBTQ+, des toutes premières associations universitaires des années 1970 au GRIS Québec, il y a à peine quelques années. Devenu professeur à l’École de travail social et de criminologie de l’Université Laval, il y a enseigné durant 24 ans.
    Il a également été consultant à la scénarisation de films et de téléséries, et chroniqueur à la radio et à la télévision. Lors de l’émission Les années lumière, il « a rappelé que l’être humain, contrairement aux autres animaux, est “à la fois 100 % naturel et 100 % culturel”. Il faut donc tenir compte à la fois de la biologie de l’humain, qui détermine le sexe à la naissance, et du contexte social dans lequel il évolue, qui détermine le genre et la perception du genre, une complexité pour les chercheurs 3. »

    Au cours des ans, les instances gouvernementales feront souvent appel à ses services. Ainsi, il présentera un mémoire devant la Commission spéciale de l’Assemblée nationale du Québec sur l’exploitation sexuelle des mineurs, et un autre intitulé Quelques pistes de prévention pour se défaire de l’intimidation à l’école dans lequel Il avance que « l’intimidation est devenue une activité attractive dans la mesure où les intimidateurs ressentent pouvoir et supériorité sur leurs victimes et reçoivent, de surcroît, respect et encouragement de la part de pairs 4. »

    De même, il sera membre du comité expert nommé par la ministre de la Justice du Québec sur le soutien aux victimes de violences sexuelles, comité ayant déposé le rapport Rebâtir la confiance en décembre 2020. Spécialiste de renommée internationale, il donnera de nombreuses conférences ici et à l’étranger. Il sera impliqué durant presque 30 ans comme coordonnateur scientifique aux formations de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) sur la diversité sexuelle et de genre. En 2019, à l’UQÀM, il a fait partie du colloque du lieutenant-gouverneur du Québec : « 50 ans de changements juridiques visant l’inclusion citoyenne ».

    Dans sa communication sur La décriminalisation de l’homosexualité : une révolution sociologique, Michel Dorais a souligné que, dans les collèges et les universités, la relève en études et recherches LGBT+ est aujourd’hui très prometteuse car « elle renouvelle notre vocabulaire et nos concepts […] notamment en sortant complètement du modèle binaire 7. » Plus récemment, en 2022, il a participé en France au colloque Inceste : les garçons aussi.

    En plus d’avoir écrit dans nombre de périodiques, il a fait paraître plus d’une trentaine d’ouvrages, certains traduits en anglais, italien, portugais et bulgare ; certains rédigés avec divers collaborateurs comme Eric Verdier, Patrice Corriveau et Janette Bertrand. Parmi les sujets abordés : la condition LGBTQ+ et la condition masculine, l’homophobie, la diversité sexuelle et de genre, le suicide chez les garçons, et la sexualité comme relation ou comme spectacle. Dans Les Cowboys de la nuit – Travailleurs du sexe en Amérique du Nord, l’auteur « nous fait découvrir une réalité méconnue, souvent clandestine, et plus complexe qu’on ne le croit généralement.

    Car “le plus vieux métier du monde” n’est pas le mieux compris, surtout quand ce sont des hommes qui l’exercent 9. » Quant à Ça arrive aussi aux garçons, l’abus sexuel au masculin, il est considéré comme un livre fondateur. Le chroniqueur Éric Paquin précise : « Traçant le profil des violeurs et du contexte ayant facilité leurs crimes, Dorais rappelle l’extrême complexité du traumatisme vécu par les victimes et les stratégies que celles-ci adoptent pour y survivre, proposant finalement quelques pistes permettant de briser le silence sur le phénomène 10. »

    Rappelons que Michel Dorais a reçu plusieurs prix, dont : le Diplôme de l’Amicale gay et lesbienne autonome des enseignants (Aglae, 2001) ; le Grand prix du Conseil québécois des gais et lesbiennes en 2012, et récemment le Prix Hommage académique de la Fondation Émergence, soulignant son implication et sa contribution dans la lutte contre l’homophobie et la transphobie 11. Aujourd’hui à la retraite de l’Université Laval, il enseigne en formation continue sur les réalités LGTBQI+ en milieux de travail, et collabore à de nouveaux programmes de prévention de l’exploitation et des agressions sexuelles.

    Notes

    1. Michel Dorais, Le Métier d’Aider, Montréal, VLB éditeur, 2015, 240 p.
    2. https://www.tvanouvelles.ca/2012/10/09/le-sociologue-michel-dorais-recipiendaire-dun-prix. Consulté le 10 octobre 2022.
    3. Cité dans : Mathieu Gobeil, « LGBTQIA+ : la nouvelle donne en sciences »,
      émission Les années lumière, Radio-Canada, novembre 2017 :
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1066325/lgbtqia-sexe-genre-identite-orientation-science-recherche-bar-discrimination-ouverture. Consulté le 12 octobre 2022.
    4. https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/
      Memoire-Michel-Dorais.pdf. Consulté le 12 octobre 2022.
    5. https://www.cegepsherbrooke.qc.ca/fr/nouvelles/conference-de-la-honte-a-la-fierte. Consulté le 11 octobre 2022.
    6. Matthieu Dessureault, Le respect, rien de moins : https://nouvelles.ulaval.ca/2018/11/16/le-respect-rien-de-moins-5f1bb652fcafa8b4fe9feaf827ea91ef. Consulté le 12 octobre 2022.
    7. Michel Dorais, « La décriminalisation de l’homosexualité : une révolution sociologique ». Colloque du lieutenant-gouverneur du Québec à l’UQÀM, intitulé « 50 ans de changements juridiques visant l’inclusion citoyenne », 18 juin 2019, p. 12 : https://www.caij.qc.ca/wp-content/uploads/2019/11/6_RegisBoisvert_Michel-Dorais.pdf. Consulté le 14 octobre 2022.
    8. https://www.erudit.org/fr/revues/ss. Consulté le 14 octobre 2022.
    9. https://www.decitre.fr/livres/les-cowboys-de-la-nuit-9782845470583.html#resume.
      Consulté le 12 octobre 2022.
    10. Éric Paquin, « Michel Dorais : Ça arrive aussi aux garçons, l’abus sexuel au masculin », Voir, 27 mars 2008.
    11. https://www.fss.ulaval.ca/actualites/michel-dorais-prix-academique.
      Consulté le 10 octobre 2022.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité