Dimanche, 16 juin 2024
• • •
    Publicité

    CDR4 Episode 3: un festival de beaux temps et… mauvais temps

    Tout au long de la nouvelle saison de Canada’s Drag Race, Fugues vous présente un «con-dansé» (parce que c’est toujours plus le fun en dansant) du dernier épisode. Si peu d’espace, tant à raconter. Le 3e épisode de la 4e saison de Canada’s Drag Race a dû user la pile des queens tellement qu’il a paru exigeant (on plaint celles qui n’étaient pas chargées à 100 %). Entre l’impro, une perfo pour un festival et le design, qui s’est avérée aussi polyvalente qu’inépuisable?

    Cette chronique sur les épisodes de la Saison 4 de Canada’s Drag Race est rendu possible grâce au soutien de NOUS.

    nous-made-825x550_2

    Semaine 3 de la 4e saison de Canada’s Drag Race (CDR4)

    Alerte aux divulgacheurs (oui, oui, ça veut dire… spoiler alert)

    Brooke Lynn Hytes entourée des juges réguliers (Traci Melchor et Brad Goreski) et de la juge invitée (Rêve)

    L’énergie était palpable en début d’épisode dans la Werkroom, mais elle rapidement fait place à la crainte lorsqu’on a expliqué aux queens le Mini Challenge. Elles devaient incarner des actrices tenues de répondre aux questions d’une journaliste (incarnée par Traci) afin de promouvoir un film dont elles tiennent la vedette. À tour de rôle, elles se sont retrouvées (avant de se perdre) à improviser des réponses (mal?)habiles.  

    Finalement, devant autant de silences, ce sont plutôt les criquets et leurs bruits qui remporteront un Oscar! Denim, qui redoutait le pire dès la première seconde, était aussi hésitante qu’un piéton incertain dans une intersection du centre-ville le jour du Boxing Day. De son côté, The Girlfriend Experience a décroché non pas un prix, mais plutôt de son rôle à maintes reprises. Mentalement, elle avait quitté le plateau. 

    Par chance, une Melinda tout droit sortie du Actors Studio a hystériquement incarné son personnage en lui faisant vivre 300 émotions différentes en 2 minutes. The Award goes to… son interprétation convaincante d’une éolienne dans le vent (vous savez, ce moment où elle s’est mise à faire tourner frénétiquement sa perruque). C’était évident qu’elle remportait ce challenge.

    Deux girl groups s’affrontent pour le Maxi Challenge
    Pour le Maxi Challenge, nos queens ont formé deux groupes en quelques secondes (c’est aussi le temps que ça a pris pour former les Spice Girls). Têtes d’affiche du festival de musique Oh-She-Gaggin (aussi prometteur qu’OSHEGA!), elles ont dû prendre un long souffle pour écrire les paroles de leur partie respective, enregistrer le tout, chorégraphier leur numéro et, ô surprise, le présenter devant une foule en délire (c’est-à-dire les 4 juges).

    Groupe 1 : Melinda Verga, Kiki Coe, Kitten Kaboodle, The Girlfriend Experience, Aimee Yoncé Shennel
    Les talents d’auteure de notre Girlfriend favorite ont agréablement surpris la chanteuse montréalaise Rêve (plus gorgeousque jamais), présente pour guider les queens durant l’enregistrement. Les répétitions de danse ont, de leur côté, mis en lumière ses 3 pieds gauches, qui ne s’entendent pas toujours sur la direction à emprunter. Malheureusement, la confusion régnait encore au moment de performer. Mais on ne lui en veut pas : on est aussi mêlé qu’elle quand vient le temps de comprendre les flèches des pancartes de stationnement à Montréal.

    Quant à l’éolienne Melinda, elle débordait encore d’énergie. Elle aurait dû proposer à Kitten de se brancher sur elle avant d’entrer sur scène pour lui donner un petit boost : elle en aurait eu besoin.  

    Bref, une prestation en montagnes russes qui a donné lieu à de gros plans sur le visage sceptique de Brooke Lynn. Vous savez, cet air perplexe qu’on affiche avant de manger un restant de spaghetti vieux de 2 semaines…  

    Groupe 2 : Nearah Nuff, Aurora Matrix, Venus, Denim, Luna DuBois
    Chargées de la chorégraphie, Aurora et Nearah ont donné un bon show. Aurora particulièrement. Avec son rap(ide) à la vitesse de l’éclair et sa perfo du tonnerre, on sent que cette petite tornade étourdira jusqu’au top 4.

    Alors qu’on s’attendait à ce que Denim se délave un peu sur scène de par son manque de confiance durant les répétitions, elle nous a montré tout l’éclat de ses couleurs (on veut connaître le nom de son assouplisseur). 

    Un Runway qui met de la brume dans nos lunettes
    Durant le Runway, sous le thème de Sunglasses at Night, on a été aveuglés par la tenue psychédélique de Denim, qui sortait d’un after avec ses mille et une paires de lunettes superposées sur une perruque à la Marge Simpson (on prend des notes pour notre prochaine nuit au Stéréo). 

    Dans son trench-coat, une Venus version Terminator nous a « terminés » quand elle a révélé son soutien-gorge en forme de verres fumés géants. Kiki Coe, avec sa robe structurale et sa boucle surdimensionnée, a donné des frissons à Traci. Sans oublier Aime Yoncé, qui nous a conviés à sa mascarade, où elle était clairement la reine de la cérémonie. 

    Qui a donc raflé les honneurs cette semaine? Aurora, qui avait décidé d’accrocher ses bretelles de robe directement sur ses lunettes (oui, oui, tout tenait en place). Elle a sauvé Kiki d’un lipsync ayant opposé Kitten et Girlfriend, dont le regard était déjà préparé à la défaite (dommage). C’est drôle, nous, on est convaincus qu’elle est capable de nous faire vivre sa full experience


    INFOS: Cette quatrième saison de Canada’s Drag Race est diffusée sur Crave, ainsi que sur l’application WOW Presents Plus. Chaque nouvel épisode est disponible dès le jeudi soir 21h.

    Vous pouvez également visionner chaque émission en groupe devant public au bar Cocktail, rue Sainte-Catherine à Montréal, les jeudis soirs. Animation dès 20h30. Arrivez tôt.


    SUIVEZ NOUS 

    • Instagram: https://www.instagram.com/celebronsnous/ 
    • TikTok: https://www.tiktok.com/@made_nous 
    • Facebook: https://www.facebook.com/made.nous   
    • Né d’une collaboration entre certains piliers du secteur du divertissement, tels que le Fonds des médias du Canada (FMC) et Téléfilm Canada et d’une trentaine d’autres partenaires de l’industrie dont Cineplex, Radio-Canada, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision et plusieurs autres, NOUS (MADE en anglais) célèbre le potentiel canadien dans le domaine du cinéma, de la télévision, des jeux vidéo et du divertissement numérique, et ce, tant ici qu’ailleurs.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité