Mercredi, 24 juillet 2024
• • •
    Publicité

    Couples homosexuels: le Vatican répond aux prêtres africains

    La récente autorisation par le Vatican de bénir les couples de même sexe a engendré un débat tumultueux au sein de l’Église catholique. Cette décision, inscrite dans la déclaration Fiducia supplicans signée par le pape François mi-décembre, a généré une fracture parmi les fidèles, notamment au niveau des prélats en Afrique et en Europe de l’Est. Cette initiative, considérée comme une avancée majeure, n’a pas manqué de susciter des critiques, en particulier dans des régions où l’homosexualité demeure un sujet tabou, voire est interdite.

    La déclaration Fiducia supplicans, tout en autorisant les prêtres à bénir les couples de même sexe et ceux se trouvant dans des situations jugées « irrégulières« , a soulevé des réactions contrastées parmi les hauts dignitaires de l’Église. Si certains évêques ont exprimé leur soutien à cette évolution pastorale, plusieurs autres, principalement en Afrique, ont manifesté leur désaccord, arguant que cette approbation contredit les principes fondamentaux de l’Église catholique.

    Le cardinal argentin Victor Manuel Fernandez, l’un des signataires de la déclaration, a clarifié les intentions derrière ce texte. Selon lui, cette bénédiction ne représente ni une ratification ni un déni des dogmes catholiques sur le mariage. Il l’a définie comme un geste pastoral de proximité où le prêtre répond à une demande d’aide spirituelle sans imposer de conditions strictes. Cette déclaration se veut une réponse pastorale et non sacramentelle, loin des exigences d’un sacrement.

    Néanmoins, le cardinal Fernandez dont les propos ont été rapportés par La Croixencourage chaque évêque local à discerner et à fournir des orientations complémentaires dans son diocèse concernant cette nouvelle directive. Cette approche laisse place à une certaine latitude dans l’interprétation et l’application de cette autorisation au niveau régional, ce qui pourrait accentuer les divergences d’interprétation au sein de l’Église.

    Pour rappel, en octobre dernier, le souverain pontife avait déjà soulevé la possibilité de bénir les unions de personnes du même sexe, tout en soulignant la distinction entre ces bénédictions et le sacrement du mariage tel que défini par l’Église. Cette approbation papale a ouvert un nouveau chapitre dans la façon dont l’Église aborde et considère les relations homosexuelles, tout en cherchant à maintenir une ligne claire par rapport à ses doctrines traditionnelles sur le mariage.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité