Mercredi, 17 avril 2024
• • •
    Publicité

    Will Ferrell et son amie trans Harper Steele dans un documentaire encensé au festival de Sundance

    Ce documentaire fait surtout la part belle aux conversations entre ces amis de 30 ans, où Will Ferrell interroge Harper Steele sur les décennies pendant lesquelles elle avait le sentiment de devoir réprimer sa véritable identité.

    Will Ferrell traverse les Etats-Unis avec une amie de trente ans dans ce qui pourrait être un road movieclassique, mais le dernier projet du populaire acteur de comédie est en réalité un émouvant documentaire sur la transition de genre, présenté au festival du film de Sundance 2024.

    Will & Harper, réalisé par Josh Greenbaum, dont la première a eu lieu le 22 janvier, suit ses deux protagonistes, Will Ferrell et la scénariste du « Saturday Night Live », Harper Steele, au fil de leur voyage au cœur de l’Amérique, qui nourrit un dialogue sur le parcours de femme transde Harper Steele.

    « Nous avons discuté du fait qu’en tant que femme trans, elle pourrait se sentir différente en se rendant dans des endroits dans lesquels elle serait allée sans réfléchir en tant qu’homme, et c’est ainsi que l’idée est née », a déclaré M. Ferrell à l’AFP.

    « Je n’ai jamais participé à l’un de ses célèbres voyages. J’ai donc lancé l’idée : “Prenons la route, discutons de ta transition, de ce que cela signifie pour notre amitié, cela me donnera l’occasion de poser toutes les questions que je me pose” », a-t-il poursuivi.

    L’odyssée qui s’ensuit les mène à travers des bastions conservateurs des États-Unis, avec des étapes dans des bars miteux et à une course de stock-cars. Bien que ponctué de moments comiques, le film contient aussi beaucoup d’émotion et même quelques scènes périlleuses.

    « Je crois que j’ai l’impression de t’avoir laissée tomber… nous devons nous préoccuper de la sécurité de Harper », sanglote Will Ferrell après la mauvaise tournure prise par une tentative d’interaction humoristique avec les habitants d’une ville texane.

    Mais le documentaire fait surtout la part belle aux conversations entre ces amis de 30 ans, où Will Ferrell interroge Harper Steele sur les décennies pendant lesquelles elle avait le sentiment de devoir réprimer sa véritable identité, ainsi que sur les aspects pratiques de sa transition de genre.

    Le film, qui comme la plupart des films présentés au festival indépendant de l’Utah, n’a pas encore de distributeur, a été longuement ovationné lors de sa première mondiale lundi.

    Harper Steele espère que la présence de M. Ferrell dans le documentaire contribuera à faire évoluer les mentalités au moment où les droits des personnes LGBTQ sont remis en question dans une grande partie des États-Unis. Pendant le tournage, « de nombreux projets de loi ont été adoptés dans tout le pays. C’est assez terrible. La situation s’aggrave », a-t-elle déclaré.

    « J’avais un ami qui avait fait des films très populaires, c’est ce qui a été déterminant. Je me suis dit que je pouvais abuser de cette relation », a-t-elle plaisanté.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité