Dimanche, 16 juin 2024
• • •
    Publicité

    Décès du journaliste Frédéric Edelmann, co-fondateur de Aides et infatigable militant de la lutte contre le sida

    Cofondateur de l’association Aides et ex-journaliste au Monde, Frédéric Edelmann, séropositif, est mort jeudi 25 janvier, à l’âge de 72 ans.

    Co-fondateur de l’association de lutte contre le sida Aides et ex-journaliste au Monde, Frédéric Edelmann, lui aussi touché par le VIH, est décédé jeudi à 72 ans, a indiqué vendredi son ancien quotidien.

    En 1984, Frédéric Edelmann avait répondu à l’appel lancé par Daniel Defert après la mort du philosophe Michel Foucault, son compagnon, pour fonder une association d’aide aux malades du sida.

    Avec Jean-Florian Mettetal, les trois hommes allaient « inventer les premiers ce qu’on appellera désormais la +lutte contre le sida+ : accompagnement des malades à l’hôpital – où ils étaient alors traités comme des pestiférés -, création d’une permanence téléphonique, Sida Info Service, que Frédéric Edelmann installe chez lui dans son petit appartement de la rue Michel-le-Comte, organisation de réunions d’information, conseils juridiques, invention de nouvelles formes d’enterrement », a rappelé Le Monde.

    Puis avec Jean-Florian Mettetal, Frédéric Edelmann reprend une autre association, Arcat-Sida, et lance le Journal du sida en 1988.

    Il était à la rédaction du Monde depuis 1977 et a « fait entrer l’architecture en grand dans les pages du journal », lui donnant « un écho inédit dans le débat public », lui rend hommage le quotidien.

    Il avait également fondé l’association Patrimoine sans frontières, pour le protéger à travers le monde.

    Dans le Journal du sida, avec Emmanuel Hirsch, Frédéric Edelmann écrivait en 1994 : L’efficacité de la lutte contre le sida ne repose pas seulement sur les effets comparés des molécules ou du candidat vaccin, mais plus certainement sur la confrontation d’expériences diversifiées de prévention et sur l’évolution des politiques de santé. Il serait catastrophique d’oublier que le droit et le respect des personnes ne sont pas des principes abstraits ».Des mots toujours d’actualité.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité