Alan B. Stone : Senses of Place – L’esprit des lieux

0
48

Le photographe Alan B. Stone a occupé une place prépondérante dans la préservation de la mémoire de Montréal, de son architecture, d’une époque (les années 50 et 60), mais également d’une communauté gaie émergente. David Deitcher, en collaboration avec les Archives gaies du Québec, offre une plongée fascinante dans l’univers d’un artiste hors pair !

De nombreux recueils de photographies se contenteraient, ce qui serait déjà beaucoup, de reproduire certains des clichés les plus notables de Stone accompagnés de brefs commentaires. En l’espèce, l’auteur a plutôt opté pour une stratégie beaucoup plus riche et porteuse qui change singulièrement notre perception des photographies exposées.

En effet, l’ouvrage met en place une narration où s’entrelacent élégamment quatre trames historiques : l’auteur qui se remémore son enfance et la découverte progressive de sa fascination pour le corps masculin ; l’artiste, Alan B. Stone, et la nature de sa démarche artistique et commerciale ; une province engoncée dans un conservatisme à outrance ; une communauté qui recherche l’expression de ses désirs dans l’art tout en échappant au joug d’une société intolérante.

Cette riche mise en contexte permet de porter un regard pénétrant sur des photographies qui pourraient sembler tout d’abord anodines. C’est le cas, par exemple, de kiosques à journaux qui, au-delà d’un espace commercial, représentent également la promesse de l’interdit à travers les publications alléchantes qui en parsèment les étalages.

Parcourir les clichés et les textes, c’est pénétrer dans la petite histoire d’une ville, de ses bas-fonds jusque dans ses quartiers plus bourgeois, de même que dans la morale étriquée d’une époque. À témoin, ce surprenant cliché d’une enseigne du parc de Lachine, prise en 1953, énonçant que « les personnes de bonne éducation et de bonnes mœurs sont invitées dans ce parc. » On l’aura compris, un moyen très subtil de contrer la fréquentation des lieux par une clientèle masculine à la recherche de rencontre.

L’aventure d’Alan B. Stone, c’est également une fascinante incursion à travers l’histoire québécoise du culturisme et des publications associées, et de la vente par correspondance de clichés artistiques/érotiques.

« Stone a recruté un bon nombre de ses modèles les plus populaires parmi [des] Canadiens français de la classe ouvrière qui fréquentaient les gymnases locaux de la ville. […] Sous couvert de leur contenu sportif ou artistique, les magazines de culturisme offraient donc un verni de respectabilité à leurs principaux consommateurs, des hommes et des garçons à l’homosexualité cachée. »

De très belle facture, l’ouvrage se révèle un véritable plaisir pour les yeux, mais également pour l’esprit. Avis aux amateurs : il faut faire vite puisque le tirage se limite à seulement 1 000 exemplaires.

INFOS | Alan B. Stone: Senses of Place – L’esprit des lieux /David Deitcher. Vancouver : Ltd, 2023, 95 p.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici