Mercredi, 19 juin 2024
• • •
    Publicité

    Joe Biden critique les républicains pour l’interdiction de drapeaux LGBT sur les ambassades

    Le président démocrate américain Joe Biden a critiqué samedi 23 mars l’entrée en vigueur d’une interdiction voulue par l’opposition des républicains au Congrès de faire flotter le drapeau arc-en-ciel, étendard de la communauté LGBT, au fronton d’ambassades des États-Unis.

    Le président démocrate américain Joe Biden a critiqué samedi 23 mars l’entrée en vigueur d’une interdiction voulue par l’opposition des républicains au Congrès de faire flotter le drapeau arc-en-ciel, étendard de la communauté LGBT, au fronton d’ambassades des Etats-Unis.

    Cette mesure a été entérinée samedi avec la promulgation par le président américain de la loi sur le budget américain, un texte adopté quelques heures auparavant par le Congrès et validant le financement à hauteur de 1 200 milliards de dollars de l’Etat fédéral jusqu’au 30 septembre.

    En évitant ainsi une paralysie, un shutdown des services publics.

    La droite conservatrice des républicains a glissé dans ce texte budgétaire de 1 100 pages l’interdiction faite aux ambassades américaines dans le monde de faire flotter le drapeau LGBT.

    « Le président Biden trouve déplacé de profiter de la nécessité de laisser le gouvernement fonctionner pour inclure cette mesure qui vise les Américains LGBTQI+ », a déclaré un porte-parole de la Maison Blanche samedi.

    « Nous avons réussi à faire échouer plus de 50 autres mesures attaquant la communauté LGBTQI+ que les républicains du Congrès tentaient d’inclure dans la loi », a ajouté le porte-parole, soulignant que « le président s’est engagé à lutter pour l’égalité des LGBTQI+ dans son pays et à l’étranger ».

    La loi stipule que seule la bannière étoilée américaine et des drapeaux officiels peuvent bénéficier de financements pour flotter au mât des chancelleries.

    Cette mesure s’inscrit dans une bataille culturelle de longue date entre démocrates et républicains.

    Sous la présidence de Donald Trump, le chef de la diplomatie Mike Pompeo avait ordonné que seul le drapeau américain soit accroché au fronton des ambassades, provoquant de vives protestations de la communauté LGBT (lesbienne, gay, bi, trans).

    Au pouvoir depuis 2021, Joe Biden a lui fait de la défense des minorités sexuelles un axe fort de sa diplomatie. Son secrétaire d’Etat Antony Blinken a non seulement autorisé mais encouragé les missions américaines à hisser le drapeau arc-en-ciel, en juin, le mois des fiertés.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité