Vendredi, 24 mai 2024
• • •
    Publicité

    Têtu repris par la Fondation Le Refuge et le Groupe SOS

    Le pilotage du magazine sera désormais assuré «par une société à mission», ont annoncé les associations repreneuses, assurant que l’identité et l’indépendance éditoriale du magazine seront préservées, tout en poursuivant la diversification des activités».

    La maison d’édition I/O Media qui publiait plusieurs magazines, dont Têtu, avait été placée en redressement judiciaire en octobre dernier. Les magazines bimestriels Ideat (design, décoration, architecture) et The Good Life (lifestyle masculin) rejoignent quant à eux la galaxie de Prisma Media. Enfin, Opéra Magazine est acquis par Vendome Publication, éditeur du magazine Dreams, spécialisé dans la joaillerie. Albin Serviant s’est dit satisfait que les magazines se retrouvent « entre de bonnes mains. » et qu’ils puissent  continuer à paraître

    Têtu a été créé en 1995 par Didier Lestrade et Pascal Loubet avec le soutien de Pierre Bergé. Pendant vingt ans il parait presque à tous les mois (212 numéros), avant de cesser d’exister en juillet 2015. Le magazine est ensuite repris par la start-up française iDyls fin 2015, puis liquidé une deuxième fois en février 2018. Une seconde reprise par un groupe d’investisseurs mené par Albin Serviant, relance Têtu d’abord uniquement en ligne avec un nouveau site, puis avec une version papier trimestrielle vendue en kiosque et sur abonnement, en novembre 2018.

    Pour le moment, la rédaction de Têtu demeurera intacte, avec pour ambition de poursuivre son engagement en faveur de l’égalité et de la diversité. En ces temps où le repli sur soi et la montée des discriminations menacent les acquis obtenus de haute lutte, cette reprise redonne espoir et confiance à une communauté qui lutte pour son droit à l’existence et à la reconnaissance.

    Les nouveaux acquéreurs entendent financer la relance du magazine par les activités de diversification de la marque Têtu, telles que les partenariats, les événements et les formations, qui ont démontré leur succès au cours des dernières années. L’idée étant que l’impact de Têtu puissent se matérialiser au-delà de la communauté LGBT+ pour promouvoir la créativité et engager les entreprises.

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité