Dimanche, 19 mai 2024
• • •
    Publicité

    Girls in Wonderland : sous le soleil de la Floride

    En 2000, trois amies décident de fonder Girls in Wonderland. Cet événement pour femmes LGBTQ+ unique en son genre dans le Sunshine State, à Orlando, vous promet des pool partys chauds, de la bonne musique, des vedettes et, bien sûr, du soleil à profusion.

    Pour leur 23e édition, qui se tiendra du 30 mai au 3 juin, les fondatrices Amy Alonso, Alison Burgos et Yesenia Leon vous expliquent pourquoi c’est l’événement lesbien et queer du début de l’été à ne pas manquer ! Un cinq jours de festivités, qu’elles décrivent comme  « le paradis lesbien, où vous pouvez venir jouer et faire la fête dans un espace sécuritaire entre amies et célébrer votre communauté ».

    Pouvez-vous expliquer comment vous est venue cette idée de créer Girls in Wonderland, il y a plus de deux décennies ?
    Alison : C’est plutôt drôle ! Nous étions présentes à Gay Disney, il y a 24 ans, et nous nous bâtissions déjà une réputation de productrices LGBTQ+ avec la création d’Aqua Girl et quelques soirées sympas à Miami. Alors que nous sortions du manège Space Mountain, un groupe de filles est arrivé et nous a demandé si nous allions faire une fête à Orlando ce soir-là. C’était un moment révélateur, nous nous sommes regardées et nous nous sommes dit : « Wow, nous devrions faire une fête, ici ! ». Et le reste est de l’histoire…

    Vous positionnez votre festival comme « le premier festival de musique queer du pays ».
    Yesi : Oui, nous aimons mettre en valeur les talents queers et avons eu des performances passionnantes au fil des ans comme le groupe Veronica’s, Laura Sanderson, The Betty’s et Sophie B. Hawkins, ainsi que des DJ stellaires et de grands comédiens.

    Pouvez-vous citer quelques têtes d’affiche de l’édition de cette année ?
    Yesi : Cette année, Snow Tha Product montera sur scène vendredi soir, Citizen Jane interprétera son nouvel album et Chloe Starr se produira dimanche avec l’artiste d’enregistrement latine Gabby B. Nous avons également une gamme exceptionnelle de DJ sur les platines, incluant le week-end ; Les Ortiz (Los Angeles), Tatiana Feingblatt (Denver), Sammii Blendz (New York), Zehno (Miami), Pat Pat (Tampa), Gabby (Miami), Spex (Ft Lauderdale). Célébrer les talents de notre communauté, c’est spécial. L’énergie qu’ils donnent à notre public sur scène et la vibration qui est créée est vraiment spéciale.

    Outre la musique, l’événement rassemble des artistes, célébrités et influenceurs américains LGBTQ+ parmi les plus influents. Pouvez-vous en nommer quelques-uns qui seront là cette année ?
    Amy : Nous avons toujours de belles surprises qui se présentent à l’événement ! Nous avons eu des acteurs de Queer As Folk, The L Word et The Real L Word, ainsi que des influenceurs de tout le spectre LGBTQ+. Cette année, Rose Garcia et Chicky Lulu animeront tout le week-end, sans oublier la visite d’une variété d’influenceurs et de célébrités, dont The Ultimatum, Tampa Baes et Coming Out for Love.

    Nous nous souvenons tous de la tragédie de la discothèque Pulse à Orlando en 2016. Depuis, est-ce plus difficile pour Girls in Wonderland de créer un espace sécuritaire où toutes les personnes de la communauté LGBTQ+ peuvent se rencontrer ?
    Alison : Oui, bien sûr, cela a été un moment très difficile non seulement pour notre communauté dans son ensemble, mais aussi personnellement. Orlando est notre deuxième maison et beaucoup de membres de notre équipe et de nos artistes vivent à Orlando. Nous avions tous des ami.e.s et des collègues qui étaient là ce soir-là et qui ont perdu la vie… Nous avons dû vraiment réfléchir à la sécurité et créer de nouveaux systèmes pour garantir la sécurité de notre public tout au long de son expérience. Nous avons notre propre équipe de sécurité, tout le monde est fouillé avant de venir à nos événements et nous avons créé un partenariat avec le bureau du shérif du comté d’Orange, qui nous a apporté son soutien, et il y a des agents sur place tout le week-end.

    Il existe de nombreux grands événements pour les femmes LGBTQ+ dans le monde, et particulièrement aux États-Unis, de The Dinah à Girls in Wonderland, mais ces événements ne reçoivent pas autant de publicité qu’ils le devraient, bien qu’ils existent depuis des décennies. L’invisibilité lesbienne flirte-t-elle toujours avec la lesbophobie, le lesbianisme est-il davantage perçu comme une contre-culture ?
    Yesi : Excellente question, je pense que tout le monde connaît The Dinah, et nous adorons ça, nous les supportons. Avec Girls in Wonderland, nous avons commencé comme un événement local, en Floride, et maintenant nous avons des gens qui viennent partout au pays pour nous rejoindre, mais il y en a encore tellement qui ne savent pas qui nous sommes ! Nous grandissons chaque année grâce au bouche-à-oreille et au soutien de publications et d’opportunités comme celle-ci, où nous pouvons parler à notre communauté et partager qui nous sommes.

    Vous célébrez cette année le 23e anniversaire de Girls in Wonderland. Au fil des décennies, quels ont été les défis liés à l’organisation d’un tel événement annuel et quels sont vos plus beaux souvenirs ?
    Alison : Je ne peux pas croire que cela fait 23 ans ! Oui, il y a eu beaucoup de défis ; trouver des lieux pour nous accueillir, les hôtels ont dû faire des concessions spéciales pour que nous puissions reprendre leurs propriétés, et la COVID a amené son propre lot de problèmes.

    À travers tout cela, nous avons persévéré et Girls in Wonderland est devenu plus grand et meilleur. Des souvenirs, eh bien, il y en a tellement, mais les deux qui ressortent le plus sont, premièrement, celui de demander à ma femme de m’épouser sur scène à la House of Blues en 2012 avec 2500 femmes, criant et applaudissant (elle a dit oui !) ; et deuxièmement d’accueillir Kate Moennig et Leisha Hailey. Lors de notre Queer Prom, leurs personnages Shane et Alice étaient vraiment historiques dans la façon dont notre génération a été représentée ; The L Word était révolutionnaire à bien des égards. Ce soir-là, lorsque ces deux femmes sont montées sur scène et que des milliers de personnes ont applaudi, dont certaines pleuraient, mon équipe et moi-même avons créé ce moment, ce souvenir spécial pour toutes ces clientes et ce sera l’un des grands moments de ma vie !

    INFOS | Visitez leur site Web : https://www.girlsinwonderland.com/ et leur page Facebook : https://www.facebook.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité