La pratique du Yoga

Surfer sur la vague zen, à la découverte de soi

Julie Vaillancourt
Commentaires
Longtemps associé à la culture hippie et psychédélique des années 60-70, aux « allumés » désirant renouer avec leur spiritualité, le yoga est aujourd’hui une activité à la mode, qui a la cote auprès des gens de tous âges et de tous horizons. Si le yoga trouve ses origines dans la philosophie indienne, elle se transpose en Occident, par le biais d’une discipline visant, par la méditation et les exercices corporels, à unifier les aspects physique, psychique et spirituel de l'être humain. Divers professeurs et adeptes du yoga ont accepté de nous parler de cette passion qui les anime et des bénéfices du yoga.
Des écoles et leurs professeurs

Ouvert depuis 2006, le Yoga du Village offre une pratique énergique du yoga, en cours de groupe ou en privé, avec accent sur l'alignement, l'endurance, la force et la flexibilité. Que vous soyez débutants ou avancés, plusieurs options s’offrent à vous, en plus du yoga thérapeutique et de la pratique adaptée au VIH, explique le propriétaire et adepte du yoga David Flewellin : « Le yoga thérapeutique est une thérapie originale, avec des postures adaptées à ceux qui ont des blessures ou des maladies (Crohn, digestion, rhume, grippe, cycle menstruel, etc.) On stimule le système nerveux, digestif, immunitaire, pour améliorer la condition du client ».

Les bénéfices se situent non seulement au niveau physique, mais aussi spirituel, voire personnel, puisque le yoga évacue toute idée de performance au profit d’une recherche de soi. Ceci explique peut-être l’engouement pour le yoga, dans une société basée sur la performance. David Flewellin confirme la popularité du yoga, notamment celle du yoga chaud : « Le principe derrière le yoga chaud est de réchauffer le corps pour améliorer sa flexibilité. Cela peut être dangereux, car si le corps est trop chaud, le signal au cerveau ne se fait pas et il y a des risques de blessures », appuyant ainsi l’importance d’être prudent dans la pratique de ce type de yoga. Parlant de pratiques « moins traditionnelles », David Flewellin enseigne aussi le yoga nu de mudraforce, un environnement exclusivement pour hommes, où tous peuvent assumer leur virilité, dans un espace exempt de jugement : « Lorsque j’ai essayé le yoga nu, j’y ai trouvé un grand plaisir dans la liberté de corps. D’ailleurs, plusieurs clients qui ont essayé le yoga nu et le yoga traditionnel, m’ont dit par la suite trouver que les vêtements étaient dérangeants dans leur liberté de mouvement! » Sans oublier le régal pour l’œil que le yoga nu peut engendrer : « Après un certain temps, on arrête de voir la nudité et on voit le corps. Bien sûr, au premier cours, il y a de l’excitation, mais après une posture, ça devient vite clair que l’on vient au cours pour faire du yoga et pas seulement pour observer ou cruiser! » Danseur contemporain, David a été initié à la pratique du yoga, par le biais de son entrainement professionnel. Il en retire aujourd’hui de nombreux bénéfices.

Markus Zinsberger, instructeur de Yoga à l’Espace GD, abonde aussi dans ce sens, puisqu’il retire de nombreux bénéfices de sa pratique du yoga, et ce, depuis 8 ans : « J’aime l’union de l’esprit et du corps. Quand on se sent bien, on retire de nombreux bénéfices, on évacue le stress, on respire mieux, ce qui peut être très bénéfique pour traiter les maladies. On gagne aussi une conscience améliorée de son propre corps ». Qui plus est, Markus adore enseigner le yoga et faire découvrir sa passion à ses clients et « un bon prof, devrait toujours encourager le client à écouter son propre corps, et non véhiculer l’idée de performance. Aussi, donner des postures alternatives, si le client a de la difficulté, ou s’il est moins flexible ». Les cours de yoga offerts à l’espace GD sont adaptés à tous les niveaux, débutants, intermédiaires ou experts. Le studio principal, de 845 pi2 demeure un endroit idéal pour vous recentrer et pour parfaire vos postures en toute sérénité. De plus, lorsque la galerie dentaire est fermée, l’Art Yoga est à l’honneur, puisque le client peut exercer ses postures entouré d’œuvres d’art. De plus, « lorsqu’il fait beau dehors, nous sortons parfois à l’extérieur du local », explique Markus, tout en terminant sur la vague qui plane sur la pratique du yoga : « Avant les gens avaient une conception très hippie du yoga, maintenant c’est devenu très lifestyle et à la mode ».


Des adeptes du Yoga

J’ai eu la chance de discuter Yoga, avec l’avocat spécialiste en droit immobilier Louis Charron, même « s’il n’y a jamais de moments vraiment zen au bureau », explique d’entrée de jeu le principal intéressé : « Une de mes amies qui étudiait pour devenir professeure de Yoga m’a demandé d’être un de ses cobayes. Elle m’a vendu aux principes et aux concepts », explique celui qui pratique régulièrement le yoga depuis six ans, dans un centre sportif. « Il faut comprendre que le yoga c'est presqu’un savoir-être, plus qu’une activité. Ce côté, comme l’idée de s’intérioriser, de faire le vide, me plaisent beaucoup. J'ai un travail très stressant et le yoga permet de me recentrer sur les vraies choses. » À 16 ans, Louis fut frappé par une voiture, engendrant ainsi une faiblesse au niveau lombaire : « Le yoga me permet de réussir à gérer la douleur, de par les étirements et ça me fait un bien immense, en plus de constater plus de flexibi-lité », explique Louis. Ayant enseigné le droit en Asie, Maître Charron fut largement exposé aux philosophies bouddhistes : « J’ai identifié les valeurs qui m’animaient en tant qu’individu, cultiver les valeurs de l’intérieure pour être une meilleure personne et, pour moi, le yoga est la suite de ça ». Adepte du yoga, Louis apprécie la relation avec le professeur et l’idée de l’abandon. Il tente d’ailleurs de convaincre ses proches d’adhérer au yoga « Mon assistante a des problèmes de migraines et j’essaie de la convaincre, car je pense que ça lui ferait beaucoup de bien! »

Pour sa part, Sophie Mhun a découvert le yoga à l’âge de 15 ans, au Cégep Marguerite-Bourgeois en 1976, « C’était fantastique, ça m’a permis d’avoir une adolescence plus équilibrée, le gout d’être bien dans ma peau, ce qui n’est pas facile à 15 ans! » En 1989 elle visite l’Inde et le Népal, où elle redécouvre ce plaisir de la pratique, qu’elle explorera davantage sur l’île de Vancouver à Nanaimo. À un point tel, qu’à son retour dans la métropole, elle envisage une réorientation de carrière et devient professeure de yoga en ouvrant son propre studio de yoga, dans le Village, de 2003 à 2005 : « Il y avait majoritairement des hommes dans mes cours, mais c’était super le fun! J’aurais espéré un mélange des deux sexes, mais bon… » Si Sophie avoue retirer plusieurs bénéfices de sa pratique du yoga, «l’acceptation de soi» arrive en tête de lice : «La conscience de soi, de notre corps, la compassion, l’empathie et aussi le côté spirituel, sont très importants pour moi. Et c’est tellement pas compétitif le yoga, que c’est un peu marginal socialement!», explique celle qui se décrit comme «une originale», épousant les principes du yoga.

Par la suite, Sophie enseignera lors de sessions de yoga corporatives, pour des entreprises, en plus d’offrir des cours privés: « À la suite de blessures, j’ai du arrêter l’enseignement puis retourner à mon ancienne profession, l’enseignement du français ». Aujourd’hui remise de ses blessures, elle recommencera l’enseignement du yoga en janvier à l’Espace GD. D’ailleurs pour les curieux qui voudraient essayer le yoga, Sophie recommande de partir de ses besoins (détente, méditation, exercice, etc.), pour favoriser l’exploration de soi, afin que la pratique du yoga « nous apporte vraiment ce que l’on recherche ». D’ailleurs, pour ma part, j’ai commencé le yoga sous les recommandations de ma professeure de chant, afin de canaliser ma respiration. De ce besoin comblé a émergé un goût pour la méditation et la détente… Namasté!

Espace GD 1200 Amherst, suite 102, Montréal. T. 514-370-5558
espace-gd.com/fr/yoga-2/notre-studio

Yoga du Village 1412 rue Panet,
Montréal T. 514-499-2935
www.yogaduvillage.com

Yoga Nu de Mudra Force 1412 rue Panet. T. 514-746-4636
www.mudraforce.com
Plusieurs ressources sur DVD existent, notamment « Le yoga pour tous » de Nicole Bordeleau très pertinent. Sous l’initiative de Line Trépanier, www.zoneyogasports.com offre aussi des formations de yoga en ligne et sur DVD pour débutants, mais aussi des programmes spécifiques adaptés aux besoins des golfeurs, des skieurs, cyclistes et coureurs.