Fierté gaie 2013

Un grand succès pour la Fête Arc-en-ciel de Québec

Logan Cartier
Commentaires
L’heure est au bilan pour l’organisme GLBT Québec / Lutte à l’homophobie, qui a présenté, du 29 août au 2 septembre, la neuvième édition de la Fête Arc-en-ciel de Québec. Après une cuvée 2012 exceptionnelle, les festivités de la fierté 2013 dans la capitale ont attiré près de 20 000 festivaliers au centre-ville de Québec. Ce succès sans précédent met la table pour le dixième anniversaire de l’événement, qui sera célébré du 28 août au 1er septembre 2014. La fierté 2013 à Québec s’est ouverte avec un rassemblement de soli-darité pour les personnes LGBT de Russie, qui sont victimes d’une nouvelle loi homophobe du gouvernement Poutine. Une centaine de personnes se sont réunies devant la mairie de Québec afin d’envoyer un message d’espoir à nos frères et soeurs russes. Cette manifestation a également été l’occasion de confirmer que le Pacte d’amitié liant les villes de Québec et de Saint-Pétersbourg, métropole russe ayant récemment adopté une loi anti-gaie, n’avait pas été renouvelé depuis 2006.

Par ailleurs, une minute de silence pour les droits des personnes LGBT de Russie a été observée lors du lever du drapeau arc-en-ciel le 30 août à 10h30 à la bibliothèque Gabrielle-Roy en présence, de gauche à droite sur la photo, de Chantal Gilbert, conseillère municipale, d’Agnès Maltais, ministre et députée de Taschereau, d’Annick Papillon, députée de Québec, de Daniel Tétreault, président de GLBT Québec / Lutte à l’homophobie, de Denis Drolet, vice-président de la banque TD, et d’Olivier Poulin, directeur général de la Fête Arc-en-ciel de Québec. Pour sa part, le maire Régis Labeaume (photo) s’est offert un bain de foule sur la rue Saint-Jean le dimanche 1er septembre.

Outre les très populaires partys et dj sets au Drague Cabaret Club et au bar St-Matthew’s, le principal moment fort de la fin de semaine s’est avéré la performance de la drag queen Mado Lamotte (photo), de passage à Québec afin de célébrer ses 25 ans de carrière avec son public de la capitale. La reine des nuits de Montréal a su faire oublier le vent froid qui soufflait sur Place d’Youville et ses 2000 spectateurs, une foule record pour la fierté à Québec. Également en vedette le dimanche soir, Réglisse et ses complices ont offert un spectacle haut en couleur au public, dont un surprenant numéro en patins à roulettes!

Pour ce qui est du samedi soir, c’est le jeune Mathiew Marcoux (photo) qui a triomphé lors du Concours de chant de la Fête Arc-en-ciel de Québec. Il se mérite une bourse de 500$, la chance de chanter lors de la finale de l’édition 2014 de même qu’une séance d’enregistrement d’une journée au studio professionnel Clan Destin. Magalie Paquette et Danny Fontaine ont respectivement remporté le deuxième et le troisième prix. La finale du concours a été suivie de solides performances de la chanteuse Valérie Amyot et du groupe Bestov.

Cette année encore, Mère Nature a été la plus grande alliée de la fierté à Québec. Malgré des prévisions pessimistes, il n’a plu que légèrement le vendredi soir pendant l’excellent spectacle Black Divas avec les drag queens Océane, Barbada et Manny et avec la chanteuse Mélissa Bédard de même que le lundi, ce qui a causé l’annulation du pique-nique fami-lial au Parc Berthelot. Cette nouveauté sera sans doute de retour dans la programmation des célébrations de la fierté l’an prochain. D’ici là, l’équipe de GLBT Québec / Lutte à l’homophobie travaillera à l’organisation d’une édition spéciale afin de souligner comme il se doit les 10 ans de la Fête Arc-en-ciel de Québec.

Président du conseil d’administration de l’organisation, Daniel Tétreault se déclare très fier du travail accompli : « En 2012, avec Madonna sur les Plaines lors de la même fin de semaine, on pouvait se demander à quel point les gens s’étaient déplacés pour la fierté ou pour Madonna. Mais, cette année, on a fait encore mieux que l’édition record de l’an dernier! Je tiens à remercier tous les partenaires qui ont contribué, de près ou de loin, au succès de la Fête Arc-en-ciel de Québec 2013. Et merci aux quelque 100 bénévoles qui ont apporté leur aide à l’équipe. Sans eux, l’événement ne pourrait tout simplement pas avoir lieu. »