Irriguer de façon intelligente

Gazon vert et en santé

André-Constantin Passiour
Commentaires
D’un jardin devant votre propriété à un grand parc municipal de soccer ou de football, Irriglobe s’occupera de l’installation de l’irrigation nécessaire à l’embellissement et au maintien de la pelouse et des plantes. Avec des équipements à la fine pointe de la technologie, cette petite entreprise de six employés, fondée en 2003 par Simon Bédard, respecte ainsi l’environnement et vous permet un arrosage dosé qui ne gaspille pas l’eau inutilement. Que le terrain ait été fraîchement aménagé ou qu’il soit centenaire, on trouvera la solution appropriée pour vous. « Je suis plombier de formation. Lorsque j’étais étudiant, les étés, on m’engageait pour travailler sur les systèmes d’irrigation. J’ai adoré ça. Après mes études, j’ai donc décidé de continuer dans cette voie, la plomberie traditionnelle ne m’attirait plus. Je voulais travailler à l’extérieur. Oui, c’est intensif parce que c’est exigeant, mais c’est agréable d’être dehors durant la belle saison, de profiter du soleil et de la température tout en travaillant », d’expliquer Simon Bédard, le président d’Irriglobe Inc.

Cette firme technique ne fait pas d’arrangements paysagers, mais collabore étroitement avec des paysa-gistes afin de définir adéquatement tout ce qui touche au domaine de l’alimentation en eau. « Nous oeuvrons avec les paysagistes sur des projets concernant le côté technique : l’irrigation, l’arrosage automatique, le système intégré de fertilisation, automatique également, l’eau transférée aux bassins par exemple ou encore un éclairage paysager », note M. Bédard. Et la technologie actuelle fait en sorte que toute la tubulure soit souterraine, donc même si vous marchez sur le gazon, les tuyaux ne seront pas endommagés.

Un service en trois volets, c’est ce que vous proposent Simon Bédard et son équipe. D’abord, il y a l’ouverture de la saison au printemps et la vérification de la fonctionnalité des tubulures, s’il n’y a pas eu un bris en hiver dû aux périodes de gel et dégel, par exemple; ensuite, il y a l’entretien de mi-saison, encore là, il s’agit de voir que tout est en ordre et que le système répond bien ; enfin, la clôture une fois l’automne venu et le drainage de la tuyauterie afin d’éviter, justement, les cassures en durant la saison froide. « Lorsqu’on installe le système d’irrigation, celui-ci sera doté d’une minuterie qui va programmer les temps d’irrigation selon qu’il s’agit d’une zone d’ombre ou de soleil, le tout relié à un contrôle d’arrosage la nuit pour ne pas qu’il y ait de gaspillage d’eau. Car on sait bien que lorsqu’on arrose le jour, avec le soleil, l’eau s’évapore et on perd de l’humidité, tandis que si cela s’effectue de nuit, on perdra moins d’eau et c’est meilleur pour l’environnement », rajoute Simon Bédard.

En parlant d’écologie, plusieurs se tournent vers des toits verts afin de rafraîchir les immeubles en été et de conserver la chaleur en hiver. Il y a cinq ans, Irriglobe a même réalisé des toits verts. «Nous avons travaillé sur les projets des toits verts de Québécor et de TVA. Nous ne faisons pas l’aménagement ou les plantations, mais nous nous sommes occupés de tout l’aspect de l’irrigation et de l’alimentation en eau. C’était très intéressant parce que c’étaient de gros et importants projets pour nous», de dire ce jeune entrepreneur.

Durant la belle saison, les techniciens d’Irriglobe sont disponibles sept jours par semaine. Cette compagnie opère un entrepôt de 4000 pieds carrés, donc pas de rupture de stock : l’inventaire est toujours prêt à être utilisé. De plus, cette petite entreprise est membre de l’Association Irrigation Québec (AIQ), un organisme professionnel observant des normes rigoureuses en matière de mise en fonction d’un système d’irrigation.

rriglobe Inc. 10 772, Jean-Meunier,
Montréal Nord T. 514-905-6000
ou [email protected]
irriglobe.com