COLOMBIE

Une top modèle part en guerre contre la viande qui rend gai

Logan Cartier
Commentaires
Natalia Paris, une top modèle colombienne, s’est couverte de ridicule en mettant en garde les mamans contre la consommation de volaille par leurs rejetons. S’exprimant lors d’une séance d’autographes, à Bogota, la bombe blonde de Medellín a prétendu que l’injection d’hormones dans les volatiles avait pour effet de rendre les petits garçons homosexuels. Ce n’est pas tout : les croquettes de poulet feraient aussi atteindre la puberté à des gamines de 7 ans, selon la femme de 39 ans, aujourd’hui DJ et entrepreneure.

La déclaration, filmée par la chaîne locale Caracol TV, a fait sortir de ses gonds le président de la fédération nationale des éleveurs de volailles, qui a qualifié la théorie de Natalia Paris de « conneries ». Selon lui, l’injection d’hormones dans les poulets colombiens relève d’une « légende urbaine ».

En fait, la malheureuse top model ne faisait que répéter les « conneries » assénées en 2010 par le président bolivien. Dans un discours mémorable, Evo Morales, s’en était pris à l’alimentation occidentale, responsable des « déviances sexuelles » et d’autres funestes maux, comme la calvitie précoce.

 
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Elle me fait vraiment PITIÉ de ne pas être capable de réfléchir et penser pour elle-même...! Elle est une victime de plus. Publié le 15/07/2013
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Elle me fait vraiment PITIÉ de ne pas être capable de réfléchir et penser pour elle-même...! Elle est une victime de plus. Publié le 15/07/2013