Les honneurs pour Rénovation Deschênes et Martine Brisson designer

Toile blanche pour un toit vert

Sébastien Deschênes
Commentaires
Photo prise par © Marc Cramer
L’aménagement du toit-terrasse de l’ancienne résidence-atelier de l’artiste peintre Betty Goodwin sur le Plateau Mont-Royal vient de remporter non pas un, mais deux prestigieux prix. Tout d’abord la designer Martine Brisson, qui signe le projet, remportait en décembre dernier l'un des Grands prix du design 2012 dans la catégorie Terrasse. Moins de deux mois plus tard, Rénovation Deschênes recevait le Domus de la rénovation résidentielle intérieure et/ou extérieure dans la catégorie des projets de plus de 150 000 $ et de moins de 350 000 $. La terrasse dont il est question ici couronne un immeuble chargé d’histoire. D’abord siège de deux usines, il a logé l’atelier de Betty Goodwin, artiste peintre renommée. Une fois achevée la rénovation de leur habitat, les propriétaires du cette résidence se sont interrogés sur la meilleure façon de rendre la toiture à la fois verte et habitable.

Un espace cohérent et fonctionnel
À cheval sur les toits de deux anciennes usines d’embouteillage jumelées, la surface du toit-terrasse représente quelque 3 320 pieds carrés. La designer Martine Brisson a choisi d’articuler l’ensemble autour d’un attique qui crée une transition entre l’espace intérieur du rez-de-chaussée et les différentes pièces fonctionnelles de la terrasse. Si son enveloppe en métal noir évoque la façade de la résidence, ses parements intérieurs en chêne annoncent le plancher du salon-lounge et de la cuisine-salle à manger, ainsi que le garde-corps qui court tout autour de la terrasse. Martine Brisson a joué habilement sur une alternance de liens physiques et de divisions perméables pour créer des partitions sans interrompre la continuité de l’espace. Bien que fermé, l’attique s’ouvre des trois côtés grâce à une grande baie vitrée et à deux portes-fenêtres.

Si la cuisine-salle à manger et le salon-lounge sont réunis par un plancher de cèdre, leur périmètre est clairement défini. La première est délimitée par une pergola dont la structure est constituée de bacs où poussent les plantes servant à produire une couverture végétale. Le second est abrité des vis-à-vis par une plantation d’arbustes et de conifères de 7 pieds de hauteur, prolongeant le feuillage des arbres du rez-de-chaussée qui s’élève au-dessus du toit. Par ailleurs, le long bac à fleurs en cèdre qui fait office de garde-corps sert aussi de lien physique entre les espaces de vie avec leur plancher de bois et les zones vertes plantées de vivaces ou d’arbres. En conservant toujours à l’esprit une idée de chaleur, de fonctionnalité et de simplicité, elle a composé un ensemble extérieur cohérent, bien qu’ouvert, dans lequel différentes zones fonctionnelles (cuisine, salon, salle de bain, jardin…) s’emboitent naturellement les unes dans les autres à l’instar des pièces d’un espace
intérieur.

De la conception à la réalisation
Il importait, dans la conception de la terrasse, de respecter toutes les règles applicables touchant la charge, la pérennité de l’ouvrage, la sécurité et le design. Plusieurs défis nous attendaient : le poids de la structure et des équipements et sa répartition, l’irrigation et le drainage des sols, le choix de matériaux et revêtements légers à la fois non toxiques et imputrescibles, ainsi qu’un bon équilibre entre les zones ouvertes et couvertes. Sans oublier l’importance de la superficie et les contraintes de temps, les clients désirant utiliser la terrasse le plus tôt possible. D’où la décision d’obtenir le concours d’une firme d'ingénierie et d’une entreprise spécialisée en toitures vertes. En bref, une tâche à la hauteur de l’équipe de Rénovation Deschênes.

On retrouve sur le nouveau toit une zone habitable meublée de canapés et d’un lit, une cuisine complète avec un coin repas, des espaces de détentes et une cabine de douche sans compter les aménagements floraux et végétaux et un cagibi de rangement. En tout, 1073 pi ² de toit vert extensif (qui a très peu de substrat et qui a un poids maximal de 15 lb. au pi2), 175 pi² de toit vert intensif (24 po de substrat, 200. lb au pi2).

La structure a été fabriquée en bois traité. Pour un transfert de charge optimal, elle repose sur des plots ajustables repartis aux 24po (voir la photo en haut à droite sur la page 31). Installées de part et d’autre d’une pièce vi-trée sur le toit, les terrasses de cèdre reproduisent la composition d’un jardin avec ses bancs, sa pergola, son rangement, et ses rideaux que caressent la brise estivale. La pergola, surmontée de boîtes à fleurs, est dotée de son propre système d'irrigation et de drainage et abrite la cuisine équipée d’un barbecue au gaz intégré à un comptoir revêtu de marbre.

De l’ensemble se dégage une impression d’harmonie entre les divers éléments et les matières, ainsi que les divers volumes. C’est un véritable havre de paix que cet éden suspendu au cœur du Plateau Mont-Royal.

On notera l’intégration aux bacs à fleurs – garde-corps, où le dispositif d’irrigation et de drainage est dissimulé, du système d’éclairage qui vient à la fois baliser et illuminer les surfaces et volumes, soulignant ainsi la pureté des formes et facilitant les déplacements nocturnes.

Notre équipe a travaillé fort et bien de façon que, sitôt sur leur toit, les clients goûtent au plaisir de se trouver à la fois en ville et à la campagne.


Photos : Marc Cramer

Pour rejoindre l’entrepreneur général Sébastien Deschênes de Rénovation?Deschênes
T. 514-745-4555 ou visitez le site www.renovation-deschenes.com

Pour rejoidnre Martine Brisson, Designer d'intérieur
[email protected] T. 514-476-3371 ou visitez le site www.martinebrisson.ca